« J’ai pensé que je pouvais être utile »

Publié le 19/05/2017

Agriculture >

Portrait. Jean-Philippe Viollet a pris sa retraite d’exploitant. Comme il l’avait annoncé, il a également démissionné de la totalité de ses mandats, que ce soit à la Chambre d’agriculture de la Creuse ou à sa Cuma.

Jean-Philippe Viollet est un homme « libéré de tout. Mon dernier mandat, je l’ai laissé le 10 mai. C’était à la Cuma de ma commune. Je suis maintenant totalement à la retraite, ce qui ne me fera pas payer l’impôt sur la grande fortune ».

Jean-Philippe Viollet, dans les locaux de L’Union Agricole, le 12 mai. « Je n’étais ni un agrimanager, ni un gueux. » (Ph. Stéphane Monnet)

Le dernier président de la Chambre d’agriculture du Limousin l’avait annoncé depuis longtemps : quand il prendrait sa retraite d’exploitant, il abandonnerait également ses différents mandats, à la Chambre d’agriculture de la Creuse, à la Chambre régionale du Limousin et à l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA)... « Ma carrière, je l’ai faite à mon rythme. Pour des raisons personnelles et de santé, j’ai décidé, puisque j’avais 60 ans, d’arrêter, de prendre ma retraite. Contrairement à d’autres, n’étant plus en activité, je ne voulais pas continuer à traîner dans les instances agricoles. Il faut savoir commencer, et il faut savoir s’arrêter. Je veux être fidèle à mes idées, je pensais déjà cela quand j’étais JA. Je trouvais qu’il y avait des gens trop âgés, donc j’avais dit : je ne ferai pas ça. Et je ne l’ai pas faite. » 

Lire la suite

Réseau : TGV à Bordeaux, vétusté ailleurs

Publié le 05/04/2017

Ruralite > Transports >

Transports. Après avoir revu ses horaires de TER en vue de l’arrivée du TGV à Bordeaux, la Région Nouvelle-Aquitaine s’engage dans un travail sur l’intermodalité tout en déplorant très haut l’état du réseau.

Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en charge des transports n’avait pas de mots assez durs pour condamner la SNCF, lors de la conférence de presse qu’il donnait à Bordeaux le 27 mars. En cause, le défaut d’entretien des voies imputé par l’élu à l’entreprise SNCF Réseau. Interrogé sur les travaux prioritaires à mener, Renaud Lagrave a soupiré : « Je ne sais pas quelle ligne vous citer qui aille bien. Il n’y a pas de priorité mais seulement le constat que les investissements ne sont à la hauteur ni des enjeux ni de l’argent que verse la Région ».

Lire la suite

Le bilan est positif malgré tout

Publié le 24/03/2017

Agriculture >

Réunis en session plénière, le 14 mars, au pôle de Lanaud, les élus de la Chambre régionale d’agriculture Nouvelle-Aquitaine ont adopté de nombreuses motions et fait le bilan d’une première année de fonctionnement.

Yvan Lobjoit, directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf), est brièvement intervenu à la fin de la session de la Chambre d’agriculture. (Ph. Stéphane Monnet)

La Chambre régionale d’agriculture (CRA) de Nouvelle-Aquitaine se met rapidement en place. Au terme d’une première année d’existence, le président Dominique Graciet a tenu à dresser, lors de la session du 14 mars, un premier bilan « positif malgré tout », faisant référence aux nombreuses crises qui ont agité le monde agricole ces derniers mois

Lire la suite

La filière cuir en pleine dynamique

Publié le 10/03/2017

Ruralite > Collectivités >

Entreprises. La Région Aquitaine s’intéressait déjà à la filière cuir. Cette piste de développement continuera d’être valorisée dans la nouvelle entité. Alain Rousset l’a confirmé lors de sa visite chez Daguet à Saint-Junien.

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, a enrichi son vocabulaire technique lors de sa visite à l’entreprise de maroquinerie Daguet, implantée depuis 1969 à Saint-Junien. Le prototypeur Sylvain Cochet, dont l’Atelier Puzzle est hébergé chez Daguet, a fait découvrir à l’élu le « salpa », la première mouture de ce qui pourrait devenir un sac à main fabriqué en série. « Le cheminement, c’est dessin, salpa, puis pièce grandeur nature avec des cuirs se rapprochant des cuirs finaux... enfin, la pièce de présentation, comme celles-ci qui ont servi lors d’un défilé à New-York. »

Lire la suite

Le Pacte territorial d’insertion est signé

Publié le 20/01/2017

Ruralite > Collectivités >

Social. Visant une meilleure coordination du travail des différents acteurs de l’insertion, le PTI doit favoriser l’accès des bénéficiaires du RSA aux dispositifs les plus adaptés à leur situation.

Alors que les parcours d’insertion peuvent impliquer des acteurs différents (Pôle Emploi, travailleurs sociaux, associations...), les publics suivis ont besoin de continuité et de clarté dans leur accompagnement. C’est pourquoi le Conseil départemental a rassemblé les partenaires engagés dans l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, d’abord dans des groupes de travail puis autour d’une convention : le Pacte territorial d’insertion (PTI). Celui-ci est la déclinaison concrète du Programme départemental d’insertion qui « définit les orientations de la politique d’insertion départementale jusqu’en 2020 ». Treize partenaires ont signé le PTI. Parmi eux, la Chambre d’agriculture et la MSA qui « œuvre depuis de nombreuses années au profit de l’insertion », a rappelé Patrick Bourrat, président délégué de la MSA pour la Haute-Vienne. Celui-ci soulignait l’importance de l’accompagnement des créateurs d’entreprise, un des axes du Pacte territorial d’insertion et un enjeu majeur pour l’attractivité des territoires ruraux.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -