Renouveau et projet concerté

Renouveau et projet concerté

Publié le 06/12/2018

Agriculture >

Élection Chambres d’agriculture. Les élections auront lieu en janvier et les listes sont à déposer avant le 15 décembre, la première liste a été présentée à Saint-Jean-Ligoure.

Lundi matin, au Gaec du Bois-la-Porte, la liste « s’unir pour notre avenir » a présenté son programme. Régis Desbordes, exploitant à Meilhac et tête de liste, a fait la genèse de la constitution de cette liste qui sort des sentiers battus. En effet, cette liste ne regroupe que quatre membres de l’ancienne mandature sur les dix-huit. La mise en place a été réalisée suite à des rencontres avec des femmes et des hommes de tous les territoires qui n’avaient pas tous des appartenances syndicales. On leur a demandé les idées qu’ils pourraient apporter pour l’agriculture départementale et quelle vision ils avaient de celle-ci. Très rapidement, après les premiers travaux sur un projet départemental, des personnes ont eu la volonté d’accompagner ce projet en proposant leur candidature pour une liste ouverte.

La liste « s’unir pour notre avenir » lors de sa présentation devant des représentants du syndicalisme FDSEA-JA et de la Chambre d’agriculture au Gaec du Bois-la-Porte à Saint-Jean-Ligoure. (Ph. TG)

Compte tenu de sa construction, cette liste n’est pas étiquetée FDSEA-JA. Les deux syndicats lui apportent uniquement leur soutien. Ainsi les principaux leaders du syndicat ne sont pas présents sur la liste. Cela tranche avec les dernières élections où les trois listes étaient composées majoritairement de membres de syndicats (FDSEA-JA, Confédération paysanne ou Coordination rurale).

L’autre caractéristique de cette liste est l’âge moyen des membres qui est de 40 ans environ. Ces hommes et ces femmes ont donc en moyenne encore plus de 20 ans d’activité devant eux. Ils auront donc à faire front aux inévitables évolutions de leur métier et seront en prise directe avec la réalité du quotidien pour trouver des solutions duplicables dans l’intérêt de tous.

Le projet

Le projet se décline en quatre axes avec le revenu, la reconnaissance de l’agriculture, l’accompagnement des agriculteurs et l’installation et le renouvellement des générations.

Pour la sécurisation du revenu, il est envisagé de soutenir une garantie de prix en travail lant avec les filières pour faire reconnaître la juste valeur des produits de qualité en prenant en compte le coût de production comme cela se pratique en volaille. Ils envisagent aussi une sécurisation de l’activité agricole en étant force de proposition vis-à-vis de l’État et des collectivités locales notamment face à toutes les sur-réglementations. Ils prévoient également de développer les circuits courts en confortant les marques territoriales pour alimenter des réseaux comme Bienvenue à la ferme ou des marchés de producteurs de pays.

L’axe de la reconnaissance de l’agriculture portera sur l’affirmation de son rôle premier : nourrir les hommes. Cela se fera notamment par une communication reprise en main par la profession. Mais pour cela, il faudra faire connaître les pratiques des agriculteurs auprès des concitoyens et surtout auprès des jeunes.

Dans le programme, une place importante est réservée à l’allègement des contraintes administratives au travers d’un accès direct à de très nombreuses informations grâce au numérique et aux antennes de la Chambre d’agri-
culture. Il est aussi prévu de renforcer l’accompagnement des agriculteurs pour des initiatives nouvelles ou lors de prises de décisions face à des évolutions techniques, réglementaires ou fiscales.

Bien sûr, l’axe du renouvellement des générations n’est pas laissé pour compte, bien au contraire. Pour la liste « s’unir pour notre avenir » l’installation et la transmission sont incontournables pour maintenir une activité agricole dynamique sur le territoire de la Haute-Vienne.

THIERRY GANTEIL

La liste :

  • Régis Desbordes (Meilhac)
  • Cécile Lagrange (Peyrilhac)
  • Mathieu Anoman (Bujaleuf)
  • Stéphane Renou (Saint-Martin-le-Vieux)
  • Jean-François Dubaud (La Bazeuge)
  • Karine Baudin (Bujaleuf)
  • Lionel Lachaud (Eyjeaux)
  • Christophe Riffaud (Le Dorat)
  • Émilie Ménudier (Moissannes)
  • Jérôme Gourcerol (Saint-Jean-Ligoure)
  • Jérôme Chillou (Royères)
  • Cécile Cochard (Cussac)
  • Gérard Bourdon (Saint-Yrieix-la-Perche)
  • Olivier Roulière (Le Vigen)
  • Yolande Joly (Saint-Bonnet-de-Bellac)
  • Julien Faucher (Jourgnac)
  • Jean-Pierre Dincq (Peyrat-de-Bellac)
  • Angélique Chabrely (Saint-Paul)

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -