25 apprentis haut-viennois médaillés

Publié le 20/06/2019

Ruralite >

Apprentissage. Vendredi 14 juin étaient récompensés tous les haut-viennois lauréats du concours « Un des meilleurs apprentis de France ».

Vendredi 14 juin, les lauréats haut-viennois du concours « Un des meilleurs apprentis de France » étaient tous réunis à la maison de la Région pour leur remise de médaille.
Le concours « Un des meilleurs apprentis de France » a été créé en 1985 à l’initiative de Paul Labourier, Meilleur ouvrier de France (Mof) enseignant du Morbihan, dans un premier temps au niveau départemental, puis régional et enfin national depuis 2001. Ce concours connaît une croissance assez exceptionnelle sur l’ensemble du territoire national puisque plus de 6 000 candidats s’inscrivent chaque année dans plus de 90 métiers. Il s’adresse aux jeunes âgés de moins de 21 ans, en formation initiale (CAP, BEP et Bac pro) provenant d’établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage. Il est organisé par la Société nationale des Meilleurs ouvriers de France sous l’égide du ministère du Travail et de la formation professionnelle et du dialogue social, et du secrétariat d’état chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale. Accompagner les nouvelles générations tient à cœur aux Meilleurs ouvriers de France, ils assurent la transmission de savoir-faire et la promotion du travail manuel.
Un outil au service des jeunes
Ce concours permet de mettre en valeur les métiers artisanaux et surtout les compétences des jeunes. « Pour faire un monde, il faut que chacun passe par un apprentissage », déclare François Vincent, conseiller régional délégué à l’Université du futur. C’est cet apprentissage, et plus particulièrement les 40 000 apprentis de la Région (sur 180 000 étudiants), que la Région Nouvelle-Aquitaine accompagne. Un soutien qui se traduit par un investissement dans la construction ou la rénovation des CFA, l’acquisition et la modernisation des équipements pédagogiques mais également l’achat d’équipement...
 Le concours « Un des meilleurs apprentis de France » complète la formation des jeunes apprentis. Il leur permet de développer leur goût du travail bien fait, d’affirmer leur personnalité, leur passion, leur esprit d’initiative et bien sûr de progresser.
Un gage d’employabilité
70 % c’est le taux d’insertion professionnelle des diplômés par apprentissage en Nouvelle-Aquitaine en 2018, sept mois après la fin de leur formation. Des chiffres qui démontrent clairement l’employabilité des apprentis. Une attractivité renforcée par la participation au concours Maf. Ce dernier est un gage de qualification, une médaille d’or décrochée au niveau régional faisant forcément la différence sur le marché compétitif de l’emploi.
Comment ça marche ?
La participation se fait en trois étapes : une inscription et une mise à disposition des sujets sur Internet d’octobre à décembre ; la réalisation des œuvres de janvier à mars ; enfin, les œuvres sont remises en mars.
Sandra Driollet

Les médaillés d’or en Haute-Vienne
Spécialité « tournage en commandes manuelles » : médaille d’or départementale à Chabrol Romain (Ufai Turgot à  Limoges) ; Spécialité « boulanger » : médaille d’or départementale à Bourre Timoté (CFA Moulin-Rabaud à Limoges) ; Spécialité « maçonnerie » : médaille d’or départementale à Hurbe Nathan (Fcmb limoges à Panazol) ; Spécialité « décor en céramique option faïence » : médaille d’or départementale à Tixier Laurine Marie (Lycée du Mas-Jambost à Limoges) / médaille d’or départementale à Barbier Justine (Lycée du Mas-Jambost à Limoges) ; Spécialité « décor en céramique option porcelaine » : médaille d’or départementale à Koza Marine Maryline Monique (Lycée du Mas-Jambost à Limoges) / médaille d’or départementale à Chabrot Romain Yves Gabriel (Lycée du Mas-Jambost à Limoges) ; Spécialité « cuisine froide » : médaille d’or départementale à Ince Éda (Lycée privé Saint-Jean à Limoges) ; Spécialité « tapissier - tapissière d’ameublement en siège »     médaille d’or départementale à Moreau Mathilde (Lycée des Métiers des arts et techniques à Limoges) / médaille d’or départementale à Brucy Lena (Lycée des métiers des arts et techniques à Limoges) ; Spécialité « fleuriste » : médaille d’or départementale à Faucher Mélanie Laura (Lycée Saint-Jean à Limoges ; Spécialité  « installateur thermique » : médaille d’or départementale à Faye Kilian (CFA bâtiment à Limoges).
Plus d’infos sur : www.meilleursouvriersdefrance.info

Lire la suite

Des festivals porteurs de dynamique

Publié le 14/06/2019

Ruralite >

Les représentants des festivals et de la communauté de communes Elan ont présenté le programme estival. (Ph. N. P.)

La communauté de communes Elan, qui va de Saint-Priest-Taurion à Fromental et de Jabreille-les-Bordes à Vaulry, a choisi de mettre en réseau sept* festivals développés jusque-là individuellement sur ce secteur. Ce réseau nommé Ambiance Festival est aussi estampillé de la marque Monts du Limousin, au même titre que les acteurs du tourisme et des sports de nature.
La communauté de communes soutient ainsi le développement et le bon déroulement de ces événements organisés de juin à septembre. Un soutien logistique est assuré ainsi qu’un appui à la recherche de financements, qui est souvent difficile. La communication s’appuie sur une plaquette globale et, dès cette année, sur la mise en place de kakémonos à l’entrée des communes du territoire.
Cette volonté est née d’un constat. Chaque festival sollicitait l’appui de la collectivité autour de thématiques similaires, notamment la demande de subvention dans le cadre du programme Leader. Du coup, les mettre en réseau a facilité les démarches, cela augmente leur lisibilité sur la grande région et le développement des échanges entre les organisateurs booste les programmes.
Chaque festival a ses particularités mais tous ont pour objectif de répondre aux attentes des citoyens. Ainsi, Imagi’Nieul (marionnettes) veut être « un art du lien ». Des ateliers sont mis en place et les personnes qui y participent se retrouvent sur scène ensuite, indique Jean-Christophe Canivet, son responsable. Festi’Zac, dont c’est la deuxième édition, propose onze concerts de musique actuelle sur deux jours, dont quatre gratuits. « On recherche de la convivialité, un esprit familial, ouvert à tout public, qui soit axé sur le territoire. On a à cœur de travailler avec des circuits courts et de manière durable », note Éric Chevée, son représentant. Les préoccupations de Laurent Bourdier, pour le Buis Blues Festival, sont similaires. Il souligne en outre l’intérêt de travailler ensemble, ce qui permet de connaître des spectacles et de se les recommander... « Le lien entre les différents festivals créé des interactions, c’est très positif », dit-il. Pour Graines de rue, un festival dédié aux jeunes, Béatrice Lequertier souligne que sa réussite dépend beaucoup des bénévoles, « qu’il faut remercier car leur travail est très important ». Enfin, Bertrand Paris remarque que les Bandafolies  sont connues, elles attirent des gens qui viennent de loin. Leur financement est assuré par les partenaires qui apportent une aide financière ou matérielle. « C’est grâce à tous que le retentissement est ce qu’il est », conclut-il.
Une programmation riche
Les festivités ont débuté début juin avec la 21e édition de Graines de rue, organisée à Bessines-sur-Gartempe. Suivra ensuite Imagi’Nieul, festival de marionnettes (qui fête ses dix ans) les 5, 6, 19 et 20 juillet. Cette année, le fil conducteur sera l’eau. Les Bandafolies, bien connues des amateurs de bandas, auront lieu du 11 au 14 juillet à Bessines. Le Buis Blues Festival se déroulera du 21 au 24 août et se posera à Nantiat, Chamborêt, Thouron et Le Buis. Festi’Zac (musiques actuelles), proposé au domaine du Muret à Ambazac, clôturera en quelque sorte les festivités puisqu’il est programmé les 20 et 21 septembre. Le Festival 1001 notes, développé sur l’ensemble du département, fait partie des événements portés par Elan puisqu’il s’invite cette année deux fois à Saint-Priest-Taurion, les 3 et 9 août.
Nathalie Péneloux
* Le festival Liquid Dub (à Saint-Jouvent), n’a pas d’édition en 2019.

Lire la suite

Un rendez-vous pour petits et grands

Publié le 05/06/2019

Ruralite >

Foire bio. La 17e édition de Coccinelles et compagnie se déroulera le dimanche 9 juin sur l‘esplanade du Mas-de-l’Âge à Couzeix. Les partenaires habituels seront au rendez-vous pour une journée riche en animations.

Coccinelles et compagnie, la foire bio-écologique de Haute-Vienne, portée par Agrobio 87 avec le soutien de la Frab Nouvelle-Aquitaine, se déroule toujours le deuxième dimanche de juin, pendant le printemps bio organisé du 1er au 15 juin.

L’an dernier, cette manifestation avait dû être annulée à cause d’un violent orage qui avait endommagé les installations implantées sur les bords de Vienne à Limoges. La recherche d’un lieu plus propice à la tenue de la foire, même en cas d’intempéries, s’est donc imposé. C’est ainsi que cette année le rendez-vous est donné sur l’esplanade du Mas-de-l’Âge à Couzeix.

Lire la suite

Pec pour Politique écologique commune

Publié le 20/05/2019

Ruralite >

Générations. Le mouvement de Benoît Hamon s’est rapproché d’autres partis européens pour établir un programme commun et, peut-être, former le 27 mai un nouveau groupe écologiste et de gauche au Parlement.

 Benoît Hamon, le 29 avril à Limoges. (Ph. Stéphane Monnet)

Benoît Hamon, tête de liste aux Européennes de son parti Générations, veut croire que ces élections sont sérieuses. Il n’est pas venu à Limoges, le 29 avril, pour commenter une énième polémique mais pour présenter son programme et ses ambitions. « Notre responsabilité est grande de faire émerger demain, au sein du Parlement européen, un projet politique cohérent. L’Europe est actuellement cogérée par les libéraux et la gauche. La seule coalition où nous siègerons sera écologiste et de gauche. Nous ne siègerons pas avec les verts allemands. Le 27 mai, nous espérons pouvoir faire un groupe avec le Printemps européen. Générations a déjà européaniser son programme, si vous avez le temps, vous pouvez le lire en danois. »

Lire la suite

Sanctuariser le budget de la Pac

Publié le 20/05/2019

Ruralite >

Les Républicains. Guillaume Guérin est en bonne place sur la liste LR aux Européennes. S’il n’est pas élu le 26 mai, il pourrait bien faire son entrée au Parlement européen en cours de mandat.

Guillaume Guérin, lors du meeting des Républicains qui accueillaient le 2 mai à Limoges, Laurent Vauquiez, président du parti, et Agnès Evren, numéro deux de la liste LR pour les européennes du 26 mai. (Ph. Stéphane Monnet)

Guillaume Guérin, premier adjoint au maire de Limoges, est candidat sur la liste Les Républicains aux Européennes. Selon le score de son parti, il a une petite chance d’être élu dès le 26 mai. Mais pour lui, l’essentiel n’est pas là, il souhaite avant tout que son parti fasse « le meilleur score possible, pour montrer aux gens qu’on est de nouveau une force d’alternance crédible avant les prochaines échéances nationales ».

Lire la suite

« Urbain et rural ne sont pas opposés »

Publié le 14/05/2019

Ruralite >

Nomination. Fabienne Buccio est depuis le 15 avril la nouvelle préfète de la région Nouvelle-Aquitaine. Elle a fait, vendredi 3 mai, son premier déplacement en Haute-Vienne.

Dans la préfectorale, on a l’habitude de faire ses bagages rapidement, mais le départ de Didier Lallement, jusqu’ici préfet de région de Nouvelle-Aquitaine, a été précipité par la prompte révocation du préfet de Paris suite aux incidents du samedi 16 mars. Il a fallu attendre quelques semaines pour connaître le nom de son remplaçant : Fabienne Buccio a pris officiellement ses fonctions de préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, préfète de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, préfète de la Gironde, le lundi 15 avril.

 Depuis 1983, Fabienne Buccio, nouvelle préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, a enchaîné les postes dans différentes préfectures. Titularisée sous-préfète en 1999, préfète en 2008, elle était précédemment préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime. (Ph. S. M.)

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

17°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -