Passer à 24 000 tonnes de déchets triés

Publié le 23/11/2019

Ruralite >

Environnement. Le chantier de modernisation du centre de tri de Beaune-les-Mines a commencé. Plus de douze millions d’euros y sont investis pour améliorer et augmenter le volume de tri de nos déchets recyclables.

« Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas », a répété durant la visite du chantier de modernisation du centre de tri de Beaune-les-Mines, Laetitia Guillou, responsable d’exploitation. (Ph. Stéphane Monnet)

Les habitants du département vont continuer de trier normalement leurs déchets et les mettre dans les bacs bleus mais, pendant les six mois que vont durer les travaux de modernisation du centre de tri des déchets ménagers recyclables de Limoges Métropole, installé  rue Salvador-Dali à Beaune-les-Mines depuis 1998, les déchets à trier seront acheminés pour une part à Poitiers, pour une autre à Bègles près de Bordeaux.
« La loi de Transition énergétique votée en 2015 impose de nouvelles consignes de tri plastique d’ici à 2022, a expliqué Jean-Noël Joubert, élu communautaire en charge de la politique des déchets. Suite à une étude réalisée en 2015 avec le concours de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) il a été déterminé que c’était le centre de tri de Beaune, qui était au centre du secteur géographique, qui devait être modernisé. »
Une fois modernisé, le centre de tri recevra les déchets de la communauté urbaine et continuera de traiter ceux du Syndicat départemental d’élimination des déchets (Syded), qui regroupe la totalité des collectivités territoriales de la Haute-Vienne hors Limoges Métropole. L’augmentation de sa capacité de stockage (aussi bien en amont qu’en aval) et de tri (le centre passe de 4 machines actuellement à 15, avec l’arrivée de 7 trieurs optiques) va lui permettre de traiter également les déchets de la Creuse collectés par le syndicat mixte d’aménagement durable Évolis 23.

Lire la suite

L’accès au foncier agricole ici et là-bas

Publié le 22/11/2019

Ruralite >

Table ronde. Cinq étudiantes en 2e année de BTS PA au lycée agricole des Vaseix organisent une table ronde autour de la problématique de l’accès au foncier dans le monde, le mardi 26 novembre à 19 h à Ester technopole.

De g. à dr., Sophie Armogathe, Loanne Patapy, Amandine Berland, Cindy Labat et Mylène Villette, les étudiantes, et François Raysse, membre du CCFD - Terre Solidaire de Haute-Vienne. Ces cinq jeunes filles qui viennent de différents horizons ont des projets de vie très divers : Sophie veut travailler en centre équestre, Loanne envisage de développer une ferme pédagogique, Cindy et intéressée par l’osthéopathie chez les aniamux, Mylène va certainement s’installer sur l’exploitation familiale et Amandine n’est pas encore fixée sur ses orientations professionnelles. (Ph. N. P.)

Cindy Labat, Mylène Villette, Sophie Armogathe, Loanne Patapy et Amandine Berland sont étudiantes en deuxième année de BTS Productions animales à l’Eplefpa de Limoges - Nord Haute-Vienne. Depuis l’an dernier, elles travaillent sur le thème qu’elles ont retenu pour valider leur Pic (Projet initiatives et  communication) qu’elles s’apprêtent à finaliser. Ces cinq étudiantes ont choisi de s’intéresser aux difficultés d’accéder au foncier pour développer une production agricole dans différents pays du globe. Elles ont travaillé en lien avec l’association CCFD - Terre solidaire qui conduit de nombreuses actions d’appui au développement à travers le monde.
Mardi 26 novembre, leur travail se concrétisera par la tenue d’une table ronde intitulée « Donnez-moi des champs, l’accès au foncier agricole ici et là-bas », à l’amphithéâtre d’Ester technopole, à partir de 19 h. Cette date s’inscrit pendant le Festival des solidarités organisé au niveau international du 15 novembre au 1er décembre.

Nombreux intervenants
L’accueil du public débutera à 19 h  pour une ouverture des débats à 20 h. Après l’introduction des travaux, une vidéo, réalisée par les étudiantes à partir de prises de vue faites par Amandine Berland lors d‘un stage au Brésil pour aborder la problématique des paysans sans terre, mais aussi d’interview de différents interlocuteurs, sera projetée. Suivront ensuite les interventions des représentants d’AVSF (Agronomes et vétérinaires sans frontières), de la Safer, de l’association Terre de Liens et de Limoges Métropole. Le débat sera ensuite ouvert avec la salle. Les travaux se clôtureront vers 22 h avec un pot de l’amitié.
Nathalie Péneloux

Lire la suite

Nouveaux trolleybus Limoges Métropole

Publié le 22/11/2019

Ruralite >

Dans sa démarche de modernisation, Limoges Métropole se dote de nouveaux trolleybus, le Crealis In-Motion-Charging, qui compléteront la flotte existante d’ici le printemps prochain.

Lire la suite

Tous différents mais tous compétents

Publié le 16/11/2019

Ruralite >

Inclusion. Jeudi 7 novembre avait lieu le Competence Day, un événement national dédié à la remise des attestations de Reconnaissance des acquis d’expérience (RAE).

Plus de 300 personnes étaient présentes au Competence Day, le 7 novembre à Limoges. (Ph. S. D.)

Le Competence Day, jour de célébration nationale des nouveaux lauréats, organisé par le réseau Différent et Compétent avait lieu jeudi 7 novembre. Ces lauréats sont tous des travailleurs handicapés désireux de faire valoir leurs compétences en participant au dispositif de Reconnaissance des acquis d’expérience (RAE) porté par le réseau Différent et Compétent. Le principe : donner l’opportunité à tous de valider officiellement des compétences professionnelles à partir de référentiels issus du droit commun (par exemple le CAP) afin de valoriser la personne et ses compétences acquises. Une démarche reconnue par les ministères de l’Agriculture et de l’Éducation nationale.

Lire la suite

Réussir sa vie à Limoges, à Solignac...

Publié le 15/11/2019

Ruralite >

Rendez-vous. La deuxième édition de Now a permis au monde économique local de mettre en avant les atouts du territoire, que ce soit des entreprises bien implantées ou des startups.

Aurore Thibaud, fondatrice de Laou, l’agence qui dit aux cadres de la région parisienne qu’il est possible de travailler ailleurs, même à Limoges ! (Ph. S. M.)

Pour la seconde édition de son événement économique, Limoges Métropole avait recentré les interventions sur les acteurs locaux. Cette fois, les intervenants n’étaient pas sur scène mais devant les gradins, à portée de main. Tous les domaines étaient représentées, de la fabrication d’essieux pour engins lourds de Texelis aux produits d’entretien et cosmétiques biologiques de Solibio, en passant par le numérique. Différentes startups ou des sociétés implantées depuis longtemps en Limousin comme Tripnity (spécialisée dans le big data) ont été mises en avant.
Aurore Thibaud est la fondatrice de Laou, une plateforme numérique « dédiée aux entreprises en province qui recherchent des profils en tension » et n’arrivent pas à les faire venir. Aurore Thibaud est née dans le nord de la Haute-Vienne, dans une famille d’éleveurs qui lui a donné la passion d’entreprendre. Après un passage en région parisienne, elle a fait le constat que la vie dans la capitale française n’était pas pour elle. « J’avais pourtant quitté le Limousin en disant, je ne reviendrai jamais », a-t-elle raconté, persuadée que pour réussir sa vie, « il fallait monter à Paris ».



Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -