Droits de l’homme : le statut de réfugié

Publié le 21/10/2015

Ruralite >

Le droit d’asile est revenu sur le devant de la scène médiatique avec l’arrivée en Europe de milliers de demandeurs en provenance de la Syrie. Il a, à cette occasion, fait l’objet de débats et de déclarations diverses, d’autant plus étonnants (et peu pertinents) qu’il dépend très largement de conventions internationales et ne se décide donc pas à l’échelle de la France. Les États signataires des conventions internationales s’obligent à accueillir les personnes répondant aux critères du droit d’asile.

Le droit d’asile figure d’abord dans le préambule de la Constitution de 1946 : « Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République. » La principale source de ce droit reste cependant la Convention de Genève de 1951 qui met en œuvre l’article 14 de la Déclaration universelle des drois de l’homme de 1948 : « Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. »

Lire la suite

Groupama est à Feytiat !

Publié le 17/09/2015

Ruralite >

Mercredi 9 septembre, la nouvelle agence de Groupama était inaugurée à Feytiat. De nombreux responsables de la caisse régionale d’assurance étaient présents, aux côtés de Michel Baylet, président de la Fédération régionale Groupama Centre Atlantique mais aussi président de cette caisse locale, et de Marie-Claude Nadalet, présidente de la Fédération des caisses locales de Groupama Haute-Vienne.

De g. à dr. : Pierre Cordier et Michel Baylet s’apprêtent à couper le ruban. Ils sont avec Laurent Lafaye et Martine Nouhaud, élus locaux.

Lire la suite

Le silence vaut acceptation, un nouveau principe peu lisible

Publié le 27/08/2015

Ruralite >

La loi du 12 novembre 2013, visant à la simplification des relations entre l’Administration et les citoyens, a récemment fait l’objet d’un rapport d’information destiné à mesurer avec quelle efficacité étaient appliquées ses dispositions. L’une des mesures phares de cette loi, qui a largement été relayée auprès du grand public, est le principe selon lequel le silence de l’administration vaut acceptation à l’expiration d’un délai de deux mois. Il s’agissait d’une révolution réglementaire puisque le principe opposé, le silence vaut rejet, était la règle générale depuis un décret de 1864. En outre, cette mesure avait été ajoutée à la loi au cours du débat parlementaire, après le dépôt d’un amendement. Il était donc à craindre que son application, qui n’avait pas pu être anticipée, pose problème.

Lire la suite

Le Secours populaire recherche de jeunes bénévoles

Publié le 21/07/2015

Ruralite >

A l’occasion de son 70e anniversaire, le Secours Populaire organise une grande fête, le « Pari(s) des Solidarités » le mercredi 19 août 2015, sur le Champs de Mars, face à la Tour Eiffel.

Afin d’assurer l’encadrement des 150 enfants de la Haute Vienne qui participeront à cet évènement, et se rendant à Paris en train, le Secours Populaire lance un appel aux jeunes bénévoles qui seraient volontaires pour cette mission.

Le Secours Populaire recherche notamment des jeunes titulaires ou stagiaires du BAFA, ou ayant une expérience d’encadrement des enfants et des jeunes.

Contacter le Secours Populaire au 05 55 04 20 00 (Isabelle LACROUTS) ou par mail

Lire la suite

Trophées du cercle des viandes d'excellence : un Limougeaud classé premier en restauration

Publié le 17/07/2015

Ruralite >

Laurent Butot est au côté de Jean-Pierre Bonnet (GLBV), et le chef au dernier salon de l'Agriculture.

Fil Rouge (Fédération interprofessionnelle des viandes label rouge) et Sylaporc (Syndicat des labels porc et charcuterie) décernent chaque année depuis 8 ans les trophées du cercle des viandes d’excellence lors de leur assemblée générale. C’était les 25 et 26 juin à Saint-Malo. 21 prix ont été décernés dans plusieurs catégories : 8 pour les artisans bouchers et 8 pour les boucheries GMS, dans les catégories bœuf, veau, agneau et porc, et 3 pour la restauration. C’est dans cette dernière catégorie que Laurent Butot, chef du restaurant Le Geyracois à Limoges, a remporté le premier prix.

Laurent Butot est un maillon fort de la filière viande en Limousin. Avec son épouse Nathalie et leurs deux fils, ils ne travaillent que des viandes sous signes officiels de qualité. Lui-même est un professionnel de la viande et il travaille seul les carcasses entières qu’il fait maturer sur place. Pour satisfaire ses clients et mettre en avant les éleveurs, il achète de 5 à 6 bêtes primées lors de concours prestigieux.

« Laurent Butot a la volonté de faire aimer la viande à tout le monde avec une carte variée, de nouvelles créations régulières et des prix étudiés et accessibles à tous. » C’est l’ensemble de ces points qui lui ont permis de remporter le premier prix des trophées dans la catégorie restauration.

NB : Les trophées du cercle des viandes d’excellence sont de véritables outils de communication permettant aux professionnels engagés dans les démarches de qualité supérieure de valoriser leur métier et leur savoir-faire auprès de leurs clients.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -