Chasse : Une première innovante pour la Haute-Vienne

Publié le 26/07/2018

Ruralite >

De g. à dr., S. Hau, directeur de la FDC87, C. Groleau, président de la FDC87, et É. Bonnet, directeur de la distribution à CRCO. (Ph. TG)

La Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne signe une convention de partenariat avec le Crédit Agricole pour l’équipement des chasseurs.
La Fédération de chasse de la Haute-Vienne et le Crédit Agricole Centre Ouest ont réfléchi au financement d’une campagne de chasse.
En effet, une étude menée par la Fédération nationale de chasse fait ressortir que le budget moyen d’un chasseur atteint environ 1 800 euros par an.
Afin que le financement ne soit pas un frein à cette activité de loisir, une mensualisation adaptée sur 12 mois à un taux seulement de 2 % est possible avec le « #PRETACHASSER ».
La mise en place de ce prêt se fera sans frais de dossier avec des montants qui pourront varier de 1 500 E à 2 500 E. Ce taux et ces montants seront réservés aux adhérents de la FDC 87 2018-2019. Pour obtenir ce prêt, il suffira de présenter la validation de son permis de chasse 2018-2019, même si on n’est pas client au Crédit Agricole.
Cette offre est valable uniquement jusqu’au 31 octobre 2018. Pour Éric Bonnet, directeur de la distribution au Crédit Agricole du Centre Ouest, cette offre s’intègre dans la tendance actuelle où beaucoup de biens et de services sont de plus en plus mensualisés.

Thierry Ganteil

Des changements pour l’achat et la détention d’armes
La loi du 26 février 2018 et le décret n° 2018-542 du 29 juin 2018 modifient certaines règles relatives à l’acquisition et à la détention des armes à feu. Certaines dispositions entreront en vigueur le 1er août 2018. La plupart des fusils et des carabines de chasse sont classés maintenant en catégorie C (soumise à déclaration). Certaines armes changent de catégorie. Ainsi les armes de chasse à un coup par canon lisse, qui étaient classées en catégorie D (soumises à enregistrement), sont désormais en catégorie C (soumis à déclaration). Pour ces armes une procédure de régulation est prévue. Pour celles qui ont été acquises avant le 13 juin 2017 (date d’entrée en vigueur de la directive européenne), le récépissé d’enregistrement vaudra récépissé de déclaration. Pour les armes acquises entre le 13 juin 2017 et le 1er août 2018, les modalités ne sont pas encore connues mais la régularisation devra être effectuée avant le 14 décembre 2019.
Le décret supprime toute possibilité de vente et de livraison d’armes et de munitions directement entre particuliers. La vente et la livraison d’armes entre particuliers doit se faire obligatoirement par un professionnel autorisé (armurier ou courtier), ceci pour assurer un contrôle fiable de l’identité de l’acquéreur et de l’enregistrement de l’arme ainsi que du contrôle du Finiada (Fichier national des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes).

Lire la suite

Des vacances sous le signe de l’écolabel

Publié le 23/07/2018

Ruralite >

Environnement. Depuis 2003, l’écolabel européen permet à des hébergements touristiques de mettre en avant leur démarche écologique. Aux Cars, le hameau de gîtes Les Ribières a obtenu le label dès 2009.

L’écolabel européen est peu connu du grand public. Créé en 1992, il est pourtant présent aujourd’hui dans cinquante-deux catégories de produits ou services, dont le tourisme depuis 2003. Dans cette catégorie, il repose sur six grands principes : gestion de l’eau, maîtrise de l’énergie, implication des touristes, achats responsables, gestion des déchets et protection de l’environnement et de la biodiversité.

Florence Bélair, conseillère municipale aux Cars, Delphine Fayol, responsable du hameau de gîtes Les Ribières, Cathy Pauliat de l’Afnor, Cédric Sous de l’Ademe et Caroline Poujol, chargée de mission tourisme durable au parc naturel régional Périgord-Limousin (Ph. Stéphane Monnet)

Lire la suite

La saison des baignades est ouverte

Publié le 18/07/2018

Ruralite >

Les services de l'État (DDCSPP, ARS, SDIS, Gendarmerie), en présence du préfet de la Haute-Vienne, ont procédé au contrôle du site de baignade surveillée de l'étang de Puy Chaumartin sur la commune de Château-Chervix. La Haute-Vienne comprend 25 sites de baignade, au 12 juillet, tous sont conformes et présentent une qualité des eaux de niveau "bon" à "excellent".

Lire la suite

Mes Frères en attente

Publié le 13/07/2018

Ruralite >

Cinéma. Le film, Mes Frères, soutenu par la Fondation Groupama ne trouve pas de salle.

Lors de sa venue à Limoges pour l’avant-première de son film, Bertrand Guerry découvrait une partie du monde du cinéma qu’il ne connaissait pas : la distribution. Lui qui sortait son premier film en tant que réalisateur, qui avait mis tant d’énergie à le produire, se rendait compte que son film serait peut-être visible dans un nombre très réduit de salles. Le 5 juin, il constatait qu’il n’avait aucune idée – la sortie nationale de Mes Frères était fixée au 4 juillet – du nombre de cinémas qui programmeraient son film.

À Limoges, l’avant-première organisée par la Fondation Groupama pour la santé et les cinémas Grand Écran s’était bien déroulée (voir ci-dessous). « À l’invitation de Groupama, une soixantaine de personnes avaient fait le déplacement, s’est réjouie Marie-Claude Nadalet, présidente de Groupama Haute-Vienne, et une vingtaine de personnes qui avaient entendu parler de cette avant-première ». Après un échange avec la salle, le réalisateur était optimiste et rappelait que 50 % des bénéfices réalisés par le film seront reversés à l’association FOP France, qui agit pour les gens atteints de la maladie de l’homme de pierre (comme l’un des personnages du film) ou fibrodysplasie ossifiante progressive.

Olivier Dumont, directeur du Grand Écran Ester, lui confirmait alors que son film serait à l’affiche. Il ajoutait seulement : « Je ne peux cependant pas vous dire dans lequel des trois cinémas de Limoges. » Ester, le Lido, et le cinéma du Centre appartiennent au même exploitant, les Cinémas Grand Écran également présents à Libourne, Bergerac...

Privé de séances

Mais le 4 juillet, pas de Mes Frères sur les écrans limougeauds. Ni même haut-viennois. Pas plus que le 11 juillet. Du côté du distributeur du film, Mitiki, c’est la déception. « On croyait vraiment que le film serait distribué à Limoges, a reconnu Jonathan Musset, de Mitiki. Nous étions, après l’avant-première, persuadés qu’il ferait la sortie. Mais comme c’est un film fragile, sans comédiens connus, nous ne sommes pas en position de force. Il a été enlevé au profit d’un film plus porteur. »

Pour Bruno Penin, directeur des Grands Écrans, « il y a beaucoup de films qui sortent, et Mes Frères, c’est une petite sortie. Des fois, on n’a pas assez de salles. Si on peut, on le diffusera, mais je ne peux pas vous dire quand. La programmation se fait le lundi soir pour le mercredi ».

STÉPHANE MONNET


Cinéma. La Fondation Groupama est partenaire du premier long métrage de Bertrand Guerry. Mes frères aborde le thème de la maladie et de la famille avec force et humanité. Sortie nationale le 4 juillet.

Autant ses personnages sont avares de mots, autant le réalisateur Bertrand Guerry est intarissable. Venu présenter le 5 juin, en avant-première, son premier long métrage de fiction, Mes frères, au cinéma Grand Écran de Limoges Ester, il a longuement échangé avec la salle.

Le réalisateur Bertrand Guerry et Marie-Claude Nadalet, présidente de Groupama Haute-Vienne, lors de l’avant-première du film Mes frères au cinéma Grand Écran à Limoges le 5 juin. (Ph. Stéphane Monnet )

Lire la suite

Les radicaux renouent avec leur histoire

Publié le 13/07/2018

Ruralite >

Politique. Après le chamboule-tout de l’élection présidentielle de 2017, les radicaux se sont réunifiés, mettant un terme à plus de 40 ans de scission. En Haute-Vienne, le Mouvement radical vient d’être officiellement présenté.

Depuis décembre 2017, le parti radical est réunifié au plan national. Ce parti s’était divisé en 1972 : tandis que le parti radical valoisien s’ancrait au centre droit et a fait partie de l’UDF puis de l’UDI, le PRG (parti radical de gauche) s’alliait aux partis de gauche. Le parti réunifié s’est intitulé « Mouvement radical social-libéral » et a tenu son premier congrès national le 24 janvier de cette année.

Le bureau du Mouvement radical social-libéral de Haute-Vienne (de g. à dr.) : Pierre Lefort, Vincent Léonie, Marie-Claude Lainez, Jean-Marc Gabouty, Monique Boulestin, René Arnaud, Sylvie Billat. (Ph. E. Dueso)

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

16°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -