Économie : Conjoncture favorable dans les TP

Publié le 06/08/2018

Ruralite >

Travaux dans le bourg de Boisseuil en juillet 2017, pour un montant de 655 000 euros, financés par la Communauté d’agglomération Limoges Métropole à hauteur de 505 000 euros et la commune de Boisseuil à hauteur de 150 000 euros. (Ph. Stéphane Monnet)

Les entreprises de travaux publics ont toutes un point en commun : elles travaillent à plus de 70 % sur des commandes publiques. Elles apprécient donc d’avoir une visibilité des projets des collectivités. Telle était l’objet de la réunion conduite en juin par Limoges Métropole avec les professionnels des travaux publics du département.

Lire la suite

Les formations du CDFAA 87

Publié le 28/07/2018

Ruralite >

Un « facilitateur de l’apprentissage »
Depuis début juin, Bruno Vincent est chargé du développement des CDFAA des trois départements du Limousin. « Je suis chargé d’aider les jeunes à trouver un maître d’apprentissage. Pour cela, je vais mettre en place un carnet d’adresses pour les CDFAA et renseigner et conseiller les nouveaux maîtres d’apprentissage. Je débute le recrutement pour la rentrée prochaine. Je rencontre beaucoup de personnes, aussi bien des  professionnels que des jeunes », explique-t-il.
« J’aurai également une mission de communication pour mieux faire connaître l’apprentissage et développer la notoriété de ce mode de formation », ajoute-t-il.
Pour son travail de prospection, il s’appuiera sur deux techniciens Chambre d’agriculture qui connaissent bien le terrain. Maëva Faure, basée à la Chambre d’agriculture de Tulle, l’épaulera sur la Corrèze et la Haute-Vienne tandis que Patrick Le Goux, basé à Guéret, l’assistera en Creuse.
Contact : bruno.vincent1@educagri.fr.

Les formations proposées par le CDFAA 87

La filière agricole :
• Sur le site des Vaseix :
— Certificat d’aptitude professionnelle agricole Métiers de l’agriculture (CAPa MA).
— Brevet professionnel Responsable d’entreprise agricole (BP REA)
— Brevet de technicien supérieur agricole Productions animales (BTSA PA).
• Sur le site de Magnac-Laval :
— Bac pro Conduite et gestion de l’entreprise agricole (Bac Pro CGEA).
• Sur le site de Bellac :
— Brevet professionnel Responsable d’entreprise agricole (BP REA)
— Certificat de spécialisation Conduite d’un élevage ovin viande (CS O).
• Sur le site de Saint-Yrieix-la-Perche :
— Certificat d’aptitude professionnelle agricole Métiers de l’agriculture (CAPa MA)
— Brevet professionnel Responsable d’entreprise agricole (BP REA)
— Certificat de spécialisation Tracteur et machines agricoles (CS TMA).
• Sur le site de Cussac :
— Brevet professionnel Responsable d’entreprise agricole (BP REA).

La filière paysage :
• Sur le site des Vaseix :
— Certificat d’aptitude professionnelle agricole Jardinier paysagiste (CAPa JP)
— Brevet professionnel agricole Travaux de l’aménagement paysager (BPA TAP).

Lire la suite

Une formation qui s’ancre sur le terrain

Publié le 28/07/2018

Ruralite >

De g. à dr., Laurent Puil, directeur du CDFAA 87, Jean-Luc Martineau, chargé de l’inspection de l’apprentissage à la Draaf, et Corinne Mallefond, Chambre d’agriculture. (Ph. NP)

Les maîtres d’apprentissage et les apprentis sont invités tous les ans aux Vaseix début juillet pour compléter et signer les contrats d’apprentissage. C’est aussi l’occasion de mettre l’accent sur ce mode de formation.

L’apprentissage permet de préparer un diplôme allant du CAP à celui d’ingénieur. Conduit en alternance, l’apprentissage permet à l’étudiant de partager son temps entre une entreprise et son centre de formation. Attention : pour être agréé, le maître d’apprentissage doit être majeur et avoir une formation suffisante ou des compétences reconnues pour pouvoir encadrer un apprenti.
Lors de la réunion du 6 juillet organisée par le Centre départemental de formation des apprentis agricoles de la Haute-Vienne (CDFAA) aux Vaseix, et introduite par Laurent Pouil, directeur du CDFAA, Jean-Luc Martineau, chargé de l’inspection de l’apprentissage à la Draaf, s’est voulu rassurant : « La première fois, prendre un apprenti semble compliqué. Mais c’est beaucoup plus simple en vérité, même si des règles sont à respecter. » Il insiste sur la place que prend le travail en entreprise dans la formation de l’apprenti. « L’apprenti apprend sur le terrain et pas au CFA. Il est dans le monde du travail », dit-il.
Il salue par ailleurs la rencontre organisée par le CDFAA de Haute-Vienne qui est une très bonne initiative. « Cette réunion permet d’appréhender les différents points et tous les acteurs sont là pour aider à l’élaboration du contrat », ajoute-t-il.

Lire la suite

Transports : le wifi arrivera sur le Polt dans un an

Publié le 27/07/2018

Ruralite >

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, en déplacement en Haute-Vienne, a introduit le comité de concertation du shéma directeur du Polt, le 16 juillet, au côté du préfet de Région, président du comité, Didier Lallement. (Ph. Stéphane Monnet)

Lors de son déplacement en Haute-Vienne, le 16 juillet, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a pris le temps d’introduire le comité de concertation de la ligne ferroviaire Paris – Orléans – Limoges – Toulouse (Polt).

Lire la suite

Chasse : Une première innovante pour la Haute-Vienne

Publié le 26/07/2018

Ruralite >

De g. à dr., S. Hau, directeur de la FDC87, C. Groleau, président de la FDC87, et É. Bonnet, directeur de la distribution à CRCO. (Ph. TG)

La Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne signe une convention de partenariat avec le Crédit Agricole pour l’équipement des chasseurs.
La Fédération de chasse de la Haute-Vienne et le Crédit Agricole Centre Ouest ont réfléchi au financement d’une campagne de chasse.
En effet, une étude menée par la Fédération nationale de chasse fait ressortir que le budget moyen d’un chasseur atteint environ 1 800 euros par an.
Afin que le financement ne soit pas un frein à cette activité de loisir, une mensualisation adaptée sur 12 mois à un taux seulement de 2 % est possible avec le « #PRETACHASSER ».
La mise en place de ce prêt se fera sans frais de dossier avec des montants qui pourront varier de 1 500 E à 2 500 E. Ce taux et ces montants seront réservés aux adhérents de la FDC 87 2018-2019. Pour obtenir ce prêt, il suffira de présenter la validation de son permis de chasse 2018-2019, même si on n’est pas client au Crédit Agricole.
Cette offre est valable uniquement jusqu’au 31 octobre 2018. Pour Éric Bonnet, directeur de la distribution au Crédit Agricole du Centre Ouest, cette offre s’intègre dans la tendance actuelle où beaucoup de biens et de services sont de plus en plus mensualisés.

Thierry Ganteil

Des changements pour l’achat et la détention d’armes
La loi du 26 février 2018 et le décret n° 2018-542 du 29 juin 2018 modifient certaines règles relatives à l’acquisition et à la détention des armes à feu. Certaines dispositions entreront en vigueur le 1er août 2018. La plupart des fusils et des carabines de chasse sont classés maintenant en catégorie C (soumise à déclaration). Certaines armes changent de catégorie. Ainsi les armes de chasse à un coup par canon lisse, qui étaient classées en catégorie D (soumises à enregistrement), sont désormais en catégorie C (soumis à déclaration). Pour ces armes une procédure de régulation est prévue. Pour celles qui ont été acquises avant le 13 juin 2017 (date d’entrée en vigueur de la directive européenne), le récépissé d’enregistrement vaudra récépissé de déclaration. Pour les armes acquises entre le 13 juin 2017 et le 1er août 2018, les modalités ne sont pas encore connues mais la régularisation devra être effectuée avant le 14 décembre 2019.
Le décret supprime toute possibilité de vente et de livraison d’armes et de munitions directement entre particuliers. La vente et la livraison d’armes entre particuliers doit se faire obligatoirement par un professionnel autorisé (armurier ou courtier), ceci pour assurer un contrôle fiable de l’identité de l’acquéreur et de l’enregistrement de l’arme ainsi que du contrôle du Finiada (Fichier national des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes).

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
assez ensoleillé

16°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -