Influenza aviaire : Les aides régionales se mettent en place

Publié le 26/02/2016

Agriculture > Sanitaire >

[mise à jour 26/02/2016]

À l’issue de la commission permanente du 22 février, le Conseil régional Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes a attribué des avances de trésorerie à deux accouveurs landais. Ces aides sont les premières d’une série qui doit permettre aux producteurs touchés par l’influenza aviaire de traverser la crise.

Le 25 janvier, suite à une rencontre avec les professionnels du secteur, Alain Rousset, président de Région, annonçait un train de mesures régionales pour venir en aide à la filière palmipèdes gras. L’objectif affiché était de soutenir les professionnels en attendant la mise en place des aides nationales et européennes. La première mesure consistait en la création d’une cellule de crise pour identifier puis accompagner les exploitations en difficulté. Un mois plus tard, les premiers accompagnements financiers viennent d’être votés en commission permanente.

462 500 euros

Deux couvoirs des Landes, le couvoir Ducournau et le couvoir de Haute Chalosse, se voient attribuer des avances de trésorerie de respectivement 250 000 et 212 500 euros. D’autres producteurs pourraient être concernés dans les semaines à venir. Cette aide entend répondre à la perte engendrée par les mesures prises par l’État pour éradiquer le virus, en particulier la destruction des œufs et l’interdiction de la remise en place de canetons jusqu’à la mi-mai (cf. encadré). D’autres aides devraient également être mises en place prochainement. Elles accompagneront le financement des investissements de biosécurité qui devront s’instaurer dans les exploitations en juillet prochain ainsi que la formation des salariés et des exploitants touchés par le chômage partiel. Les montants qui pourraient être engagés ne sont pour le moment pas connus et les demandes seront traitées au cas par cas.

P. Dumont.

Lire la suite

L’accréditation de la FDGDON selon la norme ISO 17020 en bonne voie

Publié le 04/01/2016

Agriculture > Sanitaire >

Ragondins, campagnols, plan Écophyto, choucas, ambroisie, les sujets habituels ont été évoqués lors de l’assemblée générale de la FDGDon qui participe à la surveillance sanitaire du territoire depuis les années 1980.

Denis Tauron (à gauche), directeur de la FDGDon,  et André Juille, président, lors de l’assemblée générale.

Denis Tauron, directeur de la FDGDon, a conclu le rapport d’activité sur la probable accréditation du réseau Fredon-FDGDon selon la norme d’inspection NF ISO/CEI 17020 pour « la réalisation des missions de surveillance des végétaux qui nous sont délégués par l’État. Cette étape incontournable est en passe d’être franchie. Les 23 et 24 novembre dernier, les évaluateurs du comité français d’accréditation nous ont accordé sans aucune réserve leur confiance. (...) Je souhaiterais remercier à nouveau toutes les personnes qui ont contribué à cette réussite. Réussite qui est un gage de compétence envoyé à nos partenaires techniques et financiers ».

Lire la suite

Foyer d’influenza aviaire H5N1 : mise en place d'une zone de restriction sur le département

Publié le 18/12/2015

Agriculture > Sanitaire >

La préfecture communique : 

"Suite à la mise en évidence de 30 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène dans le Sud-Ouest de la France, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a signé le 17 décembre 2015 un arrêté paru au Journal Officiel de ce jour déterminant une zone de restriction. Cette zone couvre l’ensemble des départements de la Dordogne, du Gers, de la Gironde, de la Haute-Vienne, des Hautes-Pyrénées, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques, ainsi qu’une commune de la Charente et 30 communes du Lot.

Sur l’ensemble du département de la Haute-Vienne, les mesures décrites en annexe s’appliquent à compter du 18 décembre 2015 et se substituent à celles appliquées depuis le 3 décembre dernier dans la zone réglementée à faible risque qui regroupait 11 communes situées à proximité immédiate du département de la Dordogne.

En revanche, les mesures spécifiques prises dans les zones de protection de 3 km et de surveillance de 10 km entourant le foyer des Billanges continuent à s’appliquer.

Il convient de rappeler que l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, oeufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire."

Les mesures applicables sur cette zone de restriction sont...

Lire la suite

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

16°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -