Telepac 2016 : les aides bovines

Telepac 2016 : les aides bovines

Publié le 11/01/2016

Agriculture > PAC >

Un petit aperçu du Telepac 2016 : quand faut-il déclarer, se connecter, vérifier les données de l'exploitation, remplir la partie Aides bovines, déposer électroniquement votre dossier.

Aide aux bovins allaitants

? Qui peut demander l’aide ?

Pour demander l’aide, il faut détenir au moins 10 vaches éligibles.

Les animaux éligibles : une vache éligible est une femelle de l’espèce bovine, ayant déjà vêlé, appartenant à une race à viande ou mixte ou issue d’un croisement avec l’une de ces races, destinée à l’élevage de veaux pour la production de viande et détenue sur une période de 6 mois. Cette période débute le lendemain de la date de dépôt. Les nouveaux producteurs (ayant débuté une activité d’élevage bovins allaitants après le 1er janvier 2013) peuvent inclure 20 % de génisses de plus de 8 mois au moment du dépôt de la demande dans l’effectif éligible.

Pendant la période de détention obligatoire de 6 mois, on peut remplacer une vache par une génisse de plus de 6 mois sans que le nombre de génisses dépasse 30 % de l’effectif primable. Le remplacement par des génisses est pris automatiquement en compte, pas besoin de le notifier à la DDT.

Le caractère allaitant : ce critère s’apprécie en prenant en compte le nombre de veaux nés dans les 15 mois qui précédent la période de détention obligatoire et qui sont restés plus de 90 jours sur l’exploitation. Ce nombre de veaux est ensuite divisé par le nombre de vaches éligibles présentes pendant la période de détention. Ce ratio doit être supérieur à 0,8. Si le ratio est inférieur, il n’écarte pas du bénéficie de l’aide mais il réduit le nombre de vaches éligibles pour atteindre ce critère de 0,8 veau par vache.

? Le montant de l’aide

Le montant de l’aide sera calculé en fin de campagne et sera fonction du nombre d’animaux éligibles. Un maximum de 3 845 000 animaux peut être primé au niveau national. En cas de dépassement de ce plafond, une réduction linéaire sera appliquée au nombre d’animaux éligibles de chaque cheptel. Ce nombre d’animaux primés constituera alors la référence 2016 de chaque demandeur.

— De la 1re à la 50e vache : montant estimé : 180 €

— De la 51e à la 99e : montant estimé : 135 €

— De la 100e à la 139e : montant estimé : 72 €

Aide aux bovins laitiers

? Qui peut demander les aides ?

Les éleveurs laitiers qui ont produit du lait entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016 avec des vaches de races laitières ou mixtes peuvent demander les aides.

Les animaux éligibles : ce sont des femelles de l’espèce bovine de race laitière ou mixte (ou issues de croisement avec l’une de ces races) ayant vêlé destinées à la production de lait et qui seront détenues pendant 6 mois à partir du lendemain du dépôt du dossier.

Ces animaux engagés peuvent être remplacés pendant la période de détention obligatoire (de 6 mois) par des génisses de plus de 8 mois.

? Le montant de l’aide

En zone de montagne, le montant par vache est estimé à 71 €.

Hors zone de montagne, le montant par vache estimé est de 34 €.

Un complément par vache est prévu pour les nouveaux producteurs, il est estimé à 15 € en zone de montagne et à 10 € hors zone de montagne.

L’aide laitière de base est plafonnée à 30 vaches en zone de montagne et à 40 vaches hors zone de montagne.

On est considéré comme nouveau producteur si on a débuté une activité d’élevage de bovins laitiers après le 1er janvier 2013.

 

Aide aux veaux sous la mère et aux veaux bio

Les veaux doivent être de race à viande ou mixte (ou issus d’un croisement entre ces races). Ils sont produits conformément à un cahier des charges label ou au règlement de l’agriculture biologique. Ils ont dû être abattus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015.

Il faut fournir à la DDT une preuve d’adhésion à un organisme de gestion (ODG) pour le label rouge ou un justificatif de l’organisme certificateur pour l’agriculture biologique.

Il faut également fournir la liste des animaux labellisables établie par son organisation de producteurs ou les tickets de pesée pour les veaux bio

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses modérées

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -