LGV : Pourquoi participer à l’enquête publique est important

Publié le 16/11/2015

Ruralite > Transports >

Le projet LGV Poitiers-Limoges se poursuit. Depuis l’an dernier, des commissions d’aménagement foncier se sont réunies le long du tracé de la ligne afin d’arbitrer la gestion des zones agricoles et forestières, en tenant compte des contraintes environnementales. Pour permettre aux acteurs du terrain directement impactés par ce projet de s’exprimer à propos des conclusions de ces commissions départementales, des enquêtes publiques sont organisées dans les communes concernées par le projet. Les personnes intéressées sont vivement invitées à se mobiliser et à y participer !

L’ADE 86-87 (Association de défense des expropriés agricoles et forestiers de la Vienne et de la Haute-Vienne) a été créée en janvier 2010 par la volonté des organismes agricoles et forestiers de la Vienne et de la Haute-Vienne (chambres d’agriculture, syndicats agricoles, forestiers et de la propriété rurale, CRPF et Safer) et, par les exploitants et propriétaires impactés des deux départements par le projet de LGV entre Poitiers et Limoges.

Elle a pour objet de défendre les intérêts agricoles, forestiers et ruraux.

Lire la suite

Limoges Métropole : ils ont glissé un tunnel sous l'A20

Publié le 02/10/2015

Ruralite > Transports >

Limoges Métropole a mené des travaux spectaculaires entre le 25 et le 30 septembre. Il s'agissait, dans le cadre des travaux de liaison nord, d'installer un nouveau tunnel sous l'A20. Opération réussie et menée dans les délais.

Lire la suite

Le préfet dresse le bilan de 10 ans d’accidents et en appelle à la responsabilité des conducteurs

Publié le 26/09/2015

Ruralite > Transports >

Lassé d’entendre des récriminations sur l’état des infrastructures routières de la Haute-Vienne, le préfet de la Haute-Vienne, préfet du Limousin, Laurent Cayrel, a demandé à ses services de lui sortir un bilan chiffré de la sécurité routière sur les dix dernières années. « J’entends dire que la route est dangereuse. Ce n’est pas la route qui est dangereuse, ce sont ceux qui roulent dessus. »

Lire la suite

LGV Poitiers-Limoges : L’Europe ne retient pas le projet, les collectivités votent pour 3 millions « d’initialisation des études »

Publié le 02/07/2015

Ruralite > Transports >

Lors de sa venue pour la signature du Contrat de plan État-Région, le président de la République avait déclaré : « Les crédits du contrat de plan permettront de poursuivre les études pour que le projet de LGV, dont j’ai signé moi-même la déclaration d’utilité publique le 14 janvier 2015, puisse être mis en œuvre et financé par l’Union européenne. C’est la condition. La commission européenne se prononcera en juillet et tout doit être fait pour qu’elle puisse approuver cette infrastructure. »

En début de semaine, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et Violeta Bulc, commissaire aux Transports, ont dévoilé les propositions du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE). Si la France sera le premier bénéficiaire de ces crédits européens, avec un montant de subvention de 1,76 milliard d’euros sur la période 2016-2020, le projet de LGV Poitiers-Limoges n’a pas été retenu et n’en profitera pas.

Jean-Paul Denanot, député européen, ancien président de la région Limousin, et fervent défenseur de cette ligne grande vitesse, attendait avec impatience la décision européenne et espérait. « Si l’Europe finance, la LGV se fera », disait-il encore quelques jours auparavant.

En l’état, les études dites d’avant-projet détaillé (APD), qui comportent un « volet foncier d’urgence agricole », sont évaluées à 42 millions d’euros. Elles seront suivies des études d’avant-projet définitif. Aucuns travaux ne sont prévus d’ici-là. La demande faite au titre du MIE devait venir en déduction des contributions des collectivités arrêtées en octobre 2014.
Pour l’heure, une première convention d’études d’un montant de 3 millions d’euros doit être conclue avec SNCF Réseau. L’État ne disposant pas de crédits, les collectivités locales qui supportent le projet feront l’avance. Le Conseil départemental a déjà voté le principe de sa partition à l’ADP, soit 5,25 millions d’euros. La Région a fait de même et s’est engagée à financer 25 % de l’ADP, soit 10,5 millions et 50 % de la convention « d’initialisation des études », soit 1,5 million d’euros. Le conseil municipal de Limoges et Limoges Métropole viennent d’entériner leur participation financière à cette même convention.

Lire la suite

Le projet de LGV Limoges-Poitiers toujours en recherche de financement

Publié le 04/06/2015

Ruralite > Transports >

Si le chef de l’État a bien évoqué le projet de LGV Limoges-Poitiers et si le contrat de plan qui vient d’être signé prévoit 42 millions d’euros pour les études post-DUP, le financement de cette liaison à grande vitesse n’est toujours pas arrêté. Le chef de l’État a avancé une hypothétique piste européenne.

Laurent Cayrel, préfet de la Région Limousin, et Gérard Vandenbroucke, président de la région Limousin, ont signé le contrat de plan État-Région 2015-2020 en présence du président de la République, François Hollande.

Lire la suite

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

15°

Limoges

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -