Trop de projets arrêtés par des recours

Trop de projets arrêtés par des recours

Publié le 05/06/2019

Ruralite > Transports >

Routes. Le Département consacre chaque année 20 millions d’euros à la voirie. Jean-Claude Leblois a présidé le 22 mai le comité de suivi des travaux publics, en présence des représentants de la profession.

Avec 4 000 kilomètres de routes départementales à entretenir et 9 000 ouvrages d’art, le Conseil départemental consacre plus de 20 M€ de son budget 2019 à la voirie. La part la plus importante (14,2 M) est consacrée aux gros travaux d’entretiens des chaussées (ouvrage d’art, couches de roulement, traversées des agglomérations, équipements de sécurité). Chaque année, le Département essaie de renouveler 10 % des couches de roulement des 1 000 kilomètres du réseau principal, et 8 % des 3 000 km du réseau secondaire*.

(De g. à dr.) Julien Delay, président de la fédération haut-viennoise des travaux publics, et Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, lors de la conférence de presse donnée à l’issue du comité de suivi des travaux publics. (Ph. S. M.)

Une seconde enveloppe de 6,2 M€ est mobilisée pour les projets d’amélioration du réseau principal. À l’issue du comité de suivi des travaux publics, le 22 mai, Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, et Julien Delay, président de la fédération haut-viennoise des travaux publics, ont tenu une conférence de presse. Le président Leblois a vivement regretté que de plus en plus de projets routiers soient bloqués pour des raisons administratives : « L’arrêté portant déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de sécurité à la sortie sud du Vigen, sur la RD 704, a été annulé par le tribunal administratif de Limoges. Je le regrette. Et nous allons relancer ce projet, nous n’abandonnerons pas ce projet. D’autres projets importants comme celui-ci sont également ralentis parce qu’il y a un particulier qui s’oppose à céder 1 000 m2 de terrain et notre système souffre aujourd’hui que ces intérêts particuliers soient souvent mieux défendus que l’intérêt général. »

Irriguer le territoire

Jean-Claude Leblois est également revenu vertement sur le vote du conseil communautaire de Limoges Métropole qui s’est opposé à la poursuite du projet de déviation Est : « Tout cela a été aujourd’hui stoppé par des combines politicardes que je dénonce ! »

À son côté, Julien Delay a souligné la « volonté du département de structurer le territoire, et de l’irriguer le mieux possible. Je suis pour l’infrastructure en règle générale. Je regrette les arrêts de tous ces projets qui avaient un sens, que ce soit en terme de sécurité, d’écologie ou de désenclavement. Bien sûr, ce sont des travaux qu’on ne va pas réaliser, mais il n’y va pas seulement de l’intérêt de notre métier, mais surtout de celui des habitants. Un territoire qui ne se développe pas, c’est un territoire qui meurt. »

Les entreprises de travaux publics de la Haute-Vienne vivent majoritairement de la commande publique et se félicitent que les collectivités leur donnent de la visibilité sur plusieurs années. Ce secteur représente plus de 1 500 salariés et, après une période difficile, recommencent à recruter (les chantiers de la fibre optique sont des moteurs importants de l’activité).

Julien Delay a enfin rappelé le bon fonctionnement des clauses d’insertion dans les marchés publics qui favorisent le recrutement de personnes ayant du mal à trouver un emploi. « S’ils font l’affaire, ils restent chez nous. Nous avons encore des métiers où une évolution de carrière est possible. »

Stéphane Monnet

*. Principales opérations prévues en 2019  : RD 1 entre Rancon et Châteauponsac ; RD 98A/44 entre Feytiat et Saint-Just-le-Martel ; RD 15 entre Nexon et Châlus ; RD 704 entre Saint-Maurice-les-Brousses et Saint-Yrieix-la-Perche.

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

19°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -