Un beau livre sur l’histoire du Limousin

Un beau livre sur l’histoire du Limousin

Publié le 19/10/2018

Ruralite >

Lecture. L’ouvrage Histoire du Limousin retrace en un peu plus de 300 pages l’aventure de ce territoire et des hommes qui y sont liés.

Ethnologue de formation, Maurice Robert s’intéresse depuis longtemps à l’Histoire. Sa Petite histoire du Limousin a été modifiée et enrichie, à la demande de son éditeur, pour devenir un beau livre richement illustré. Ce directeur de recherche honoraire du CNRS a voulu brosser un tableau complet, de l’homme de Néandertal trouvé à La Chapelle-aux-Saints (19), notre aîné de quelque 50 000 ans, à l’époque contemporaine.

Maurice Robert est l’auteur d’un ouvrage synthétique et richement illustré (Ph. E. Dueso)

L’auteur s’interroge, dans l’épilogue du livre, sur l’opportunité du mariage qui a abouti à la création de la Nouvelle-Aquitaine. Il évoque la première manifestation de l’identité régionale : « la rencontre malheureuse avec les Romains » qui finirent par conquérir les terres des Lémovices malgré les contingents importants que ces derniers avaient mobilisés. « 10 000 hommes, peut-être plus. C’était à l’époque une forte participation. » Il y voit, dès cette époque, la marque d’un « sentiment d’appartenance ».

Au-delà des événements qui se sont déroulés sur le territoire, Maurice Robert a voulu dresser un portrait de la « limousinité », un terme qu’il trouve peu utilisé mais pertinent pour définir « l’adhésion profonde à une culture ». Pour lui, cette identité ne se résume pas à un lieu de naissance ou de vie, ce n’est « pas seulement habiter le Limousin [...] On peut ne pas y être né et se sentir intégré du point de vue culturel ».

Une région brillante

Vitalité d’un parler régional finalement supplanté par le français, culture des troubadours particulièrement présents en Limousin, essor économique et technique lié à l’artisanat médiéval, rayonnement culturel de l’abbaye de Saint-Martial... Pour Maurice Robert, le Moyen Âge limousin est loin d’être une période obscure mais au contraire un long processus de construction d’une identité et d’une image dont les effets se feront sentir pendant des siècles.

Dans cette Histoire, l’agriculture joue pour lui un rôle de premier plan et les atouts pour l’élevage de cette région l’ont fait reconnaître très tôt. « On prétend que la race bovine limousine vient d’Aquitaine et a été adoptée puis améliorée en Limousin. » Mais la région est « riche aussi de sa technique agricole ». Un chapitre est consacré à cette activité économique qui a longtemps été la principale source de revenus du Limousin.

L’ouvrage de Maurice Robert est paru aux éditions La Geste et l’auteur sera en dédicace le samedi 20 octobre à la librairie Page et Plume (Limoges), de 14 h 30 à 17 h.

ESTELLE DUESO

 

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
beau temps

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -