Saint-Junien : Un effacement couronné de succès

Saint-Junien : Un effacement couronné de succès

Publié le 31/10/2019

Ruralite > Collectivités >

Aménagement. Le barrage du Gué Giraud, la réserve d’eau potable de Saint-Junien, a été effacé. La Glane, qui l’hébergeait depuis près de 70 ans, a retrouvé son lit. Le SABV est quant à lui récompensé pour son travail.

Le Syndicat d’aménagement du bassin de la Vienne (SABV) a reçu le jeudi 17 octobre le trophée de l’eau remis par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne dans la catégorie Préservation des milieux aquatiques et de la biodiversité. Le SABV a ainsi été récompensé pour le travail accompli lors du chantier d’effacement du barrage du Gué Giraud à Saint-Junien.

Une réserve hors service

Le barrage du Gué Giraud a été construit dans les années 1950 sur la Glane pour assurer l’approvisionnement en eau potable de la ville de Saint-Junien. Sa capacité est alors de 77 000 m3. Or, cet ouvrage s’est peu à peu envasé jusqu’à accueillir plus de 85 % de sédiments, et même une île ! En 2008, face à un souci de pompage, les élus ont décidé de raccorder le réseau d’eau potable à celui de Limoges. En 2013, ils ont tranché : le barrage du Gué Giraud n’ayant plus de raison d’être, il sera démoli et la Glane retrouvera son cours d’antan.

Travaux rondement menés

Les travaux ont été confiés au SABV. Ils ont débuté en 2014 pour être achevés début 2019. L’opération a été menée en plusieurs phases (mise en place d’une rivière de dérivation, enlèvement des sédiments, sciage et découpe des parois de béton au fil diamant). Le coût des travaux est de 1,5 million d’euros financé à 80 % par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et à 20 % par la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’équipe du SABV récompensée pour son travail sur le site du Gué Giraud. (Ph. N. P.)

La qualité du travail réalisé par l’équipe du SABV a été largement saluée par Joël Ratier, le président de la communauté de communes Porte océane du Limousin. « Les prescriptions techniques et écologiques ont été exécutées à la lettre en dépit des difficultés. Au bout, la qualité des eaux de la Glane est améliorée », dit-il. Néanmoins, il regrette que « l’État, pour équilibrer son budget, prélève sur les Agences de l’eau depuis plusieurs années ».

Philippe Barry, le président du SABV, a vivement remercié l’Agence de l’eau pour ce trophée, le deuxième que le SABV reçoit en deux ans (ndlr : la mise en place d’un bus pédagogique dédié à sensibiliser les citoyens sur la rivière et son milieu avait été récompensée en 2017). Pour lui, ces deux prix montrent que la société a évolué et a pris conscience de l’importance de l’environnement...

« La construction du barrage du Gué Giraud dans les années 1950 a marqué les esprits », note Philippe Barry. C’est pourquoi « un important travail de recherche historique et de recueil de témoignages a été fait en prélude aux travaux sur le terrain », ajoute-t-il. Ce travail a tout d’abord permis aux habitants de comprendre le projet d’effacement, ses tenants et ses aboutissants. La documentation importante qui en résulte sera utilisée à des fins pédagogiques. En prime, les questions de la biodiversité et de l’usage de l’eau y sont abordées par l’université de Limoges et le Conservatoire des espaces naturels.

L’effacement du barrage a donc permis à la Glane de retrouver son lit. Mais aussi à une ville d’aborder la question de l’eau et de l’environnement différemment.

Nathalie Péneloux

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -