Un festival qui fédère les énergies

Un festival qui fédère les énergies

Publié le 16/08/2019

Ruralite >

Festival de l’agriculture. À l’occasion de la prochaine édition du Festival de l’agriculture prévue à Panazol les 7 et 8 septembre, Gilles Deconchat, le président, revient sur les principaux éléments qui caractérisent ce rendez-vous.
Le concours de bovins limousins, le point fort du festival. (Ph. N. P.)

Pour sa 7e édition, le Festival de l’agriculture se déroulera le samedi 7 et le dimanche 8 septembre, à Panazol. La date a été comme de coutume choisie en fonction du Concours national limousin programmé cette année du 20 au 22 septembre à Périgueux.
« Le Festival de l’agriculture monte en puissance tous les ans. Ça se voit au travers des différents partenaires qui nous suivent et des nouveaux qui nous rejoignent, note Gilles Deconchat, le président. Tous les ans, nous avons de plus en plus de visiteurs. Le lien avec le marché de Panazol est important mais le festival semble avoir fait sa place et aujourd’hui les visiteurs viennent aussi le samedi matin, lors de la mise en place, avec des enfants  », ajoute-t-il.

Un concours de bovins limousins de qualité
L’animation centrale sera le concours de bovins limousins qui courra du samedi 10 h au dimanche 18 h. 200 animaux sont attendus. Le concours sera animé par Laurent Bonnet, inspecteur au Herd-book limousin, et il sera jugé par Christian Laloi et Nicole Marcailloux, éleveurs sélectionneurs respectivement en Charente et en Corrèze. Comme de coutume, les organisateurs pourront compter sur le Selcap qui assurera le suivi du concours.
La remise des prix sera faite pour la première fois sur le site, au fur et à mesure des jugements, par des partenaires. Cette année, un prix Gérard Vandenbroucke sera décerné. Les Jeunes Agriculteurs remettront quant à eux le trophée Marcel Boutet.

Découvrir les productions et compter sur des animations
Pendant tout le concours, les animations battront leur plein. Ainsi, une dégustation « pédagogique » de viande bovine sera assurée par Interbev et Limousin promotion. Les cul noir auront leur concours d’animaux et une dégustation-vente des produits de l’Écusson noir sera proposée. La miniferme – avec des moutons, quelques chevaux, des végétaux  – des jeux pour les enfants, une communication autour du lait (assurée par le Cniel) seront au rendez-vous. Cette année pour la première fois, un marché de producteurs, organisé par la Chambre d’agriculture, se tiendra les deux jours dans le parc de la Beausserie.

Des partenariats sûrs
Pour cette nouvelle édition, les partenariats s’affirment et évoluent. « On doit les saluer », indique Gilles Deconchat.
Ainsi, du côté des institutions, la ville de Panazol prête main forte aux organisateurs en assurant la mise en place de la logistique (électricité, eau, etc) en plus de la mise à disposition du site. Limoges Métropole participe pour installer les structures et  apporte un soutien financier.
La Chambre d’agriculture poursuit sa collaboration avec le festival en mettant à disposition plusieurs salariés afin d’assurer la communication et le suivi de la manifestation.
Il ne faut pas oublier la caisse régionale de Crédit agricole du Centre Ouest, l’un des plus gros partenaires qui est aux côtés des organisateurs depuis le départ, Groupama, la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département qui soutiennent également ce rendez-vous.
Le GLBV, partenaire officiel, amène une participation financière et travaille de concert avec plusieurs restaurateurs à la promotion de la viande label rouge Blason Prestige. Ainsi, Michel Robert (Hall West), Aurélien Demars (L’Adéquate à Saint-Hilaire-Bonneval), Olivier Vevaud (La Ripaille à Feytiat) et Laurent Butot (Le Geyracois) participent entre autres à l’apéritif inaugural aux côtés du GLBV et de la municipalité de Panazol. Laurent Butot et son équipe du Geyracois assureront les repas du samedi midi, du samedi soir et du dimanche midi sous chapiteau ; il mettra en avant les viandes label, ainsi que le porc cul noir. Pour les personnes qui souhaitent manger rapidement, des grillades seront disponibles auprès du 87 dans l’assiette, le samedi et le dimanche midi.  Le samedi soir, les Jeunes Agriculteurs proposeront « quelque chose à grignoter »  pour les participants qui ne souhaitent pas dîner sous le chapiteau et une animation musicale...
L’ensemble des énergies mobilisées laisse donc présager deux journées conviviales à ne manquer sous aucun prétexte.
Nathalie Péneloux

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

13°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -