Une bonne contention est indispensable

Une bonne contention est indispensable

Publié le 31/10/2019

Agriculture >

Sanitaire. Pour réaliser la prophylaxie par intradermo-tuberculination comparative, une bonne organisation est nécessaire. Rappels des différentes étapes.

La gestion de la tuberculose bovine doit obéir à un arrêté préfectoral pris le 14 octobre. Il a été décidé de réaliser une prophylaxie par intradermo-tuberculination comparative dans les communes de la zone de protection renforcée et dans les communes concernées, cette année, par le rythme biennal (voir U&T du 18/10/2019 page 5). Cette décision a été motivée par la prévalence de cette maladie sur le département.

Une bonne contention
La réalisation de cette prophylaxie nécessite une bonne organisation. Afin de permettre d’appréhender les modalités de mise en œuvre, une démonstration a été réalisée par le docteur Éric Périgaud, vétérinaire à Saint-Léonard-de-Noblat et président du GTV 87 (Groupe technique vétérinaire de Haute-Vienne). Philippe et Marc Rougerie, éleveurs à Saint-Léonard-de-Noblat ont bien voulu se prêter au jeu.
« Je conseille de préparer le chantier en amont et de prévoir une bonne contention des animaux. Elle peut se faire aux cornadis ou bien dans un couloir ou une cage de contention équipés d’une guillotine », indique le docteur Périgaud.
Une fois l’animal contenu, le vétérinaire rase deux zones, une vers la tête de l’animal et l’autre, 10-15 cm plus loin, vers l’épaule. « Conventionnellement, la première injection de tuberculine aviaire se fait vers la tête et celle de tuberculine bovine vers l’épaule. Avant toute injection, on mesure le pli de peau de chaque zone et l’éleveur note les informations sur un formulaire », ajoute-t-il. Ensuite, les deux injections sont faites, en vérifiant à chaque fois qu’il y a une petite papule.

Contrôle des animaux
Le vétérinaire repassera ensuite contrôler tous les animaux 72 heures minimum après les injections. Les animaux devront être à nouveau contenus. Le vétérinaire mesurera les plis de peau des zones ayant reçu une injection et chaque donnée sera notée sur le formulaire.
L’interprétation des résultats se base sur les différences de mesures d’un même pli de peau. Trois cas de figure peuvent se présenter : le résultat est négatif, le résultat est douteux ou le résultat est positif.
En cas de résultat douteux ou positif, des analyses complémentaires doivent être réalisées.

La biosécurité  en plus
Ce type de prophylaxie, qui est chronophage, nécessite donc une bonne organisation en amont.
Elle s’inscrit dans une politique de dépistage et d’assainissement des troupeaux. En complément, la mise en place de mesures de biosécurité dans les élevages est conseillée. Ces actions portées par les vétérinaires et la CDAAS font l’objet de formations financées par Vivea. L’an dernier, quatre formations ont été réalisées avec la Maison familiale de Beynac-Cussac et trois avec la Chambre d’agriculture. Pour cette année, si vous êtes intéressé, renseignez-vous auprès d’un des acteurs.
Nathalie Péneloux

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
averses éparses

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -