Une gamme de formations qui s'étoffe

Une gamme de formations qui s'étoffe

Publié le 08/08/2019

Agriculture >

Apprentissage. Le CDFAA de Haute-Vienne organise chaque année une journée à destination des apprentis et des maîtres d’apprentissage. Le but : faciliter les relations entre les deux parties.

Le CDFAA et le service dédié à l’apprentissage de la Chambre d’agriculture sont à la disposition des personnes intéressées tout au long de l’année. (Ph. CDFAA 87)
Le 8 juillet, le Centre départemental de formation des apprentis agricoles (CDFAA) de la Haute-Vienne organisait sur le site des Vaseix une après-midi d’accompagnement à la signature des contrats d’apprentissage. Treize binômes apprenti/maître d’apprentissage ont profité de l’occasion pour prendre connaissance de la réglementation et des évolutions des aides mises en place. Ils ont pu poser des questions et bénéficier d’une aide pour renseigner les différents formulaires.
Comme de coutume, en plus du personnel du CDFAA, les référents en matière d’apprentissage de la Chambre d’agriculture  et Jean-Luc Martineau, chargé de l’inspection de l’apprentissage à la Draaf, étaient présents. La même opération s’est également déroulée au lycée de La Faye à Saint-Yrieix-la-Perche où une dizaine de binômes étaient reçus, souligne Laurent Pouil, le directeur du CDFAA 87.

Deux formations innovantes
« Cette année, la gamme des formations accessibles par apprentissage s’étoffe », souligne-t-il. Ainsi, le Capa Maréchal-Ferrand, qui existe en scolaire sur le site des Vaseix, pourra être intégré en apprentissage. Pour le moment, quatre candidats le suivront en mixité. Il en va de même pour la licence pro Audit et génétique en élevage, dispensée en lien avec l’Université de Limoges. Là aussi, les apprentis (ils sont pour l’instant quatre) intégreront la classe existante qui comptera un effectif de 25 étudiants environ.

Vers une aide unique
Les aides publiques dédiées à l’apprentissage évoluent. Une aide unique va être mise en place ; elle sera réservée aux jeunes qui suivent une formation par apprentissage pour préparer un diplôme ou un titre au maximum équivalent à un baccalauréat dans des entreprises qui comptent moins de 250 salariés (art. D6243-1 du Code du travail).
 Le montant maximum de l’aide est de 4 215 euros la première année du contrat, 2 000 euros la deuxième année et  1 200 euros la troisième année. Ce dernier montant est appliqué la quatrième année en cas d’aménagement de  la durée du contrat (handicapé, sportif de haut niveau), en cas d’échec à l’examen d’obtention du diplôme ou du titre visé ou si le contrat court sur une durée supérieure à 3 ans (art. D6243-2 du Code du travail).
D’après l’art. D6243-2 du Code du travail, le versement de l’aide est fait avant le paiement par l’employeur et chaque mois, d’après les données mentionnées dans la déclaration sociale nominative effectuée par le même employeur. Si ces informations ne sont pas communiquées, le versement est suspendu. L’aide n’est pas due dès le mois suivant la fin du contrat en cas de rupture anticipée. Elle n’est pas due non plus pour chaque mois de suspension du contrat qui entraîne une non rémunération de l’apprenti. Les sommes indûment perçues par l’employeur sont par ailleurs remboursées à l’Agence de services et de paiement (ASP) qui est chargée de la gestion de cette aide (art. D6243-4 du Code du travail).
Nathalie Péneloux

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

18°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -