Une mutuelle santé départementale

Une mutuelle santé départementale

Publié le 16/09/2018

Ruralite > Collectivités >

Accès aux soins. Une solution d’assurance complémentaire santé est proposée par le Conseil départemental à tous les Haut-Viennois. Elle se veut accessible, tant sur le plan des cotisations que de la relation clients.

Si elle a d’abord été négociée pour offrir une solution adaptée aux personnes en difficulté, l’assurance complémentaire « Haute-Vienne santé » est ouverte à tous les Haut-Viennois. Habiter dans le département est d’ailleurs la seule condition requise pour y adhérer.

Annick Morizio, Jean-Claude Leblois et Renaud Berezowski, président d’Actiom, ont annoncé le lancement de l’assurance complémentaire Haute-Vienne santé. (Ph. E. Dueso)

Il s’agissait d’une promesse de campagne de l’actuelle majorité départementale née d’un constat : de trop nombreuses personnes renoncent aux soins parce qu’elles ne sont pas ou qu’elles sont mal couvertes, notamment parmi les inactifs, les chômeurs et les jeunes. Pour Annick Morizio, vice-présidente du Conseil départemental en charge du dossier mais aussi médecin au CHU, l’enjeu est social autant que sanitaire : arrivent à l’hôpital de Limoges des personnes dont l’état de santé s’est dramatiquement dégradé, faute d’accès aux soins en temps utile.

« Haute-Vienne santé est né du partenariat avec une association d’assurés », expliquait-elle. Cette association, Actiom, travaille avec cinq mutuelles. Avoir plusieurs partenaires lui permet de maintenir une certaine concurrence et donc d’éviter de brusques hausses de cotisations mais aussi de proposer davantage de possibilités en matière de couverture : 12 niveaux d’assurance seront accessibles aux Haut-Viennois, en fonction de leurs moyens et de leurs attentes (de 100 à 300 %). L’occasion aussi, pour chacun, de revisiter son contrat s’il est déjà assuré et de comparer, rappelait l’élue départementale.

Conditions minimales

Afin d’ouvrir à tous la possibilité de souscrire, il n’y a pas de « sélection médicale », notait Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental, et le statut professionnel comme l’âge sont indifférents pour être assurable. Il suffit d’adhérer à l’association Actiom (1 e par mois prélevé avec la cotisation) et d’avoir une résidence principale ou secondaire dans le département.

La négociation entre la collectivité départementale et l’association a aussi porté sur le niveau de cotisation et le président d’Actiom estime qu’à niveau de couverture égal, les assurés peuvent économiser jusqu’à 30 %. Une affirmation que les Haut-Viennois pourront comparer aux propositions qui leur seront faites par le réseau de conseillers en permanence physique dans 15 communes du département. Les conseillers doivent répondre à toutes les questions et accompagner les assurés dans leurs démarches pour souscrire leur complémentaire santé. Cette présence territoriale faisait partie des exigences des élus. Un numéro dédié et une plateforme internet sont également disponibles. Certaines personnes n’ont pas de complémentaire santé car elles ignorent qu’elles sont éligibles à des aides financières pour s’assurer, a rappelé Annick Morizio. Là encore, les conseillers doivent apporter une aide pour vérifier l’éligibilité.

La Haute-Vienne est le troisième département à mettre en place ce type de dispositif (après le Loiret et la Nièvre) mais des communes se sont déjà lancées dans l’aventure depuis 2012, la pionnière étant Caumont-sur-Durance, dans le Vaucluse.

Toutes les informations sur Haute-Vienne santé et un simulateur de cotisations sont disponibles depuis le site internet du département.

ESTELLE DUESO

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal L'Union Agricole

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
bien ensoleillé

16°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -