Une sélection d'animaux soignée

Une sélection d'animaux soignée

Publié le 11/08/2019

Ruralite >

Fête de la viande. La préparation des journées de la viande de Saint-Léonard-de-Noblat se fait bien en amont. C’est fin juillet que quelques éleveurs ont arrêté le choix des vaches destinées aux repas et à la vente sous la halle.

Afin de préparer les journées de la viande des 17 et 18 août, treize vaches ont été présélectionnées mi-juin dans treize élevages des environs de Saint-Léonard-de-Noblat. Au final, huit devaient être retenues.
Les membres de la commission de choix du comice (Gérard Clamont, Dominique Talabot, Philippe Faure et Matthieu Anoman) se sont rendus chez Christine et Loïc Riffaud. (Ph. N. P.)

Priorité au poids et à la conformation
Le 23 juillet, Dominique Talabot, Philippe Faure, Matthieu Anoman et Gérard Clamont, tous membres de la commission de choix de ces animaux pour le compte du comice de Saint-léonard, faisaient la dernière  tournée afin de finaliser la sélection. « Nos critères de choix privilégient des vaches pas trop lourdes, de 450 à 500 kg de carcasse maximum, avec une bonne conformation, une bonne finition et qui correspondent aux critères du label rouge Blason Prestige », souligne Dominique Talabot.

Un élevage orienté viande
Mardi 23 juillet, la tournée a débuté au Gaec des Pylônes, chez Christine et Loïc Riffaud, un élevage orienté vers la production d’animaux de viande, où une jeune femelle avait été présélectionnée. Cette exploitation de 130 ha compte 90 vaches
mères conduites en système naisseur-engraisseur. Les mâles sont commercialisés à 420-430 kg de carcasse et les génisses (celles qui ne sont pas conservées pour le renouvellement) en génisses de Lyon à 24 mois à 320 kg de carcasse. Les réformes (une bonne vingtaine par an) sont valorisées sous label rouge.  
La SAU permet de réaliser 15 ha de maïs ensilage et 15 ha de céréales d’autoconsommation. La recherche de l’autonomie en protéines compte sur les prairies temporaires où sont cultivées des graminées et des légumineuses en mélange.  
La ration des mâles comprend en hiver de l’ensilage de maïs, des céréales, du foin de  luzerne et un complémentaire azoté. L’été, le maïs ensilage – qui chauffe quand les températures extérieures augmentent – n’est pas utilisé ; les mâles reçoivent du foin, de la luzerne, des céréales et un complémentaire azoté enrichi en vitamines. La ration des femelles se base sur les mêmes ingrédients auxquels s’ajoute de l’ensilage d’herbe. Les quantités distribuées sont différentes, les femelles ne devant pas mettre trop de gras.  
La conduite de la reproduction s’appuie sur trois taureaux inscrits. Les éleveurs font appel à l’insémination animale sur les génisses ainsi que sur quelques vaches. Christine et Loïc Riffaud attachent beaucoup d’importance aux facilités de vêlage et aux caractères mixte viande des pères. Aujourd’hui, « on est à un niveau de qualité élevé dans notre élevage, donc pour progresser c’est difficile », note Loïc Riffaud. Aussi, ils travaillent sur d’autres postes comme l’efficacité alimentaire par exemple et ils s’intéressent de plus en plus au gène sans cornes.
Nathalie Péneloux

Programme des journées de la viande et des médiévales de Saint-Léonard-de-Noblat
Samedi 17 août
8 h 30 : ouverture du marché hebdomadaire
9 h : ouverture de la vente de viande (halle marchande)
11 h : début des concours d’animaux de boucherie et de reproducteurs (place de la Libération)
11 h : départ d’un défilé médiéval (place Gay-Lussac)
12 h 30 : inauguration de la fête de la viande (place de la Libération) suivie d’une dégustation de saucissettes de Saint-Léo offerte par le comice
15 h : classement des reproducteurs (place de la Libération)
16 h à 18 h : jeu de piste médiéval
19 h : repas. Animation par Hervé Villard et son orchestre
Dimanche 18 août
10 h : vente aux enchères des animaux de boucherie
12 h : repas animé par Los Tortillos
15 h : concert médiéval par la cie Tan Elleil (collégiale)
17 h 30 : remise des prix des deux concours de bovins (place de la Libération)
Les deux jours :
marchés artisanaux, conférence dégustation, dégustation, présentation de la maquette du centre-bourg et nombreuses animations médiévales (déambulations, danses, combats...).

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
en partie ensoleillé

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -