Une saison qui s’annonce sous de bons auspices

Une saison qui s’annonce sous de bons auspices

Publié le 07/09/2019

Ruralite >

Chasse. L’ouverture de la chasse aura lieu dimanche 8 septembre à partir de 8 h. La Fédération départementale de la chasse, qui accompagne les chasseurs, propose un rapide état des lieux du gibier en ce début d’automne.

Outre l’évolution de la réforme de la chasse – qui prend corps avec notamment la baisse du prix du permis de chasse à 200 euros  et la reconnaissance des actions positives des chasseurs sur l’environnement, la ruralité et la biodiversité –, Christian Groleau, président de la Fédération des chasseurs de Haute-Vienne et Sébastien Hau, son directeur, ont fait le point sur les populations de gibier en ce début septembre. « Les populations de cerfs et de chevreuils demeurent stables. Afin de gérer les effectifs, le plan de chasse de la saison à venir permettra de prélever environ 8 310 chevreuils et près de 756 cerfs sur 603 territoires, soit l’équivalent de l’accroissement démographique naturel annuel de ces espèces.
Côté sanglier, les chasseurs ont prélevé 5 956 sangliers l’an passé, soit 10 % de plus que la saison précédente, cela a dû freiner l’expansion de la population. Il faut toutefois rester prudent sur la dynamique des populations et veiller à limiter d’éventuels dégâts sur les champs de maïs, encore plus particulièrement cette année en raison de la sécheresse. (...) Environ 2 000 km de clôtures électriques ont encore été posées et entretenues par les chasseurs bénévoles durant tout l’été à cette fin. Enfin, 430 hectares de maïs protégés à titre expérimental par un répulsif naturel à base de piment fort ont été totalement épargnés par les dégâts au semis », indiquent-ils.
Au sujet du petit gibier, ils remarquent qu’il « demeure précaire, sauf là où les chasseurs s’investissent ». En effet, « le système agricole de type élevage n’est pas le plus favorable pour le petit gibier sédentaire (lapin, lièvre, perdrix, faisan). (...) En outre, là où les chasseurs œuvrent (aménagements, piégeage, cultures…), des améliorations significatives de l’état du gibier sont observées et permettent même de chasser raisonnablement. C’est tout l’objet du nouveau volet Petit gibier du Schéma départemental de gestion cynégétique qui prévoit six actions phares sur ces espèces pour tenter d’améliorer leur situation », précisent-ils.
Les responsables de la Fédération des chasseurs insistent enfin sur l’importance de la sécurité qui « demeure la priorité préalable au plaisir de la chasse ».
« La formation des chasseurs et la prévention des risques demeurent une préoccupation permanente des fédérations. La sécurité est toujours la priorité à la chasse. En tout état de cause et à l’aube d’une nouvelle saison, on ne doit tolérer aucun relâchement puis respecter et faire respecter les règles évidentes de sécurité durant tout acte de chasse, au petit comme au grand gibier », ajoutent-ils avant de souhaiter une excellente ouverture à l’ensemble de leurs adhérents.  
Communiqué (extrait)

Hors-Série

Hors-serie

Je commande le hors-série spécial championnat de tonte de moutons

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -