La filière cuir en pleine dynamique

La filière cuir en pleine dynamique

Publié le 10/03/2017

Ruralite > Collectivités >

Entreprises. La Région Aquitaine s’intéressait déjà à la filière cuir. Cette piste de développement continuera d’être valorisée dans la nouvelle entité. Alain Rousset l’a confirmé lors de sa visite chez Daguet à Saint-Junien.

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, a enrichi son vocabulaire technique lors de sa visite à l’entreprise de maroquinerie Daguet, implantée depuis 1969 à Saint-Junien. Le prototypeur Sylvain Cochet, dont l’Atelier Puzzle est hébergé chez Daguet, a fait découvrir à l’élu le « salpa », la première mouture de ce qui pourrait devenir un sac à main fabriqué en série. « Le cheminement, c’est dessin, salpa, puis pièce grandeur nature avec des cuirs se rapprochant des cuirs finaux... enfin, la pièce de présentation, comme celles-ci qui ont servi lors d’un défilé à New-York. »

La filière cuir française a survécu grâce aux produits haut de gamme. La Région Aquitaine s’était d’ailleurs engagée dans le soutien à la filière suite à un échange entre Alain Rousset et le dirigeant de la Maison Repetto (mondialement connue pour ses ballerines), Jean-Marc Gaucher.  « Le patron de Repetto m’a appelé pour me dire : “Je suis obligé de me délocaliser, je me développe à l’échelle internationale, mais je ne sais pas recruter, se souvient Alain Rousset. On a transformé le lycée d’Excideuil, puis aujourd’hui le lycée de Thiviers en centre de formation notamment dédié au cuir, centre de formation où les entreprises peuvent venir former leurs salariés. La Région a investi en bâtiment, en matériel, etc. On a un lycée professionnel classique qui s’est ouvert à l’entreprise et qui permet aujourd’hui aux entreprises du cuir de recruter. »

Aquitaine et Limousin

En 2014, l’Aquitaine a investi dans ce projet 1,5 Me. Jean-Paul Denanot, alors président de la Région Limousin, concernée par cette nouvelle offre de formation, assiste à l’inauguration de ce pôle au plateau technique de 400 m(ateliers de coupe, de piquage, montage et finition, salles de cours, zones de stockage cuir et petits matériels), aux 18 postes de travail dans une aile identifiée du lycée de Thiviers (Dordogne), pour permettre un fonctionnement en toute autonomie tout en profitant des infrastructures de l’établissement scolaire.

Dans le même esprit, le 22 novembre 2016, un cluster Réso’Cuir a été initié par la Région et vise à fédérer les énergies et les initiatives. Il est aujourd’hui présidé par Laurent Duray, le patron de CWD-Devoucoux, spécialiste de la sellerie sportive française. « Laurent Duray a pris l’initiative, après qu’on eut lancé tout ça, se réjouit Alain Rousset, d’embaucher une spécialiste du cuir pour conseiller les agriculteurs, de telle sorte qu’on ne mette plus des barbelés et qu’on protège les animaux des tiques. Car les plaies qui en découlent font que le cuir français n’est pas d’assez bonne qualité, ou n’était pas d’assez bonne qualité pour répondre aux grands marques à l’export. Quand le cuir de l’animal est agressé, vous ne pouvez pas fabriquer un sac pour un Hermès, un LVMH, ou un Longchamp. »

L’entreprise Daguet vient de se voir attribuer par la Région Nouvelle-Aquitaine une avance remboursable de 69 000 euros pour acheter une machine de découpe spécialisée dans les pièces uniques ou les petites séries. « Chez Daguet, nous avons une particularité, nous proposons aux entreprises qui font du grand luxe nos services de fabrication même pour une seule pièce. Il n’y a plus grand monde qui le propose aujourd’hui », constate le gérant, Thibault Favre d’Échallens.

« Pour la Région, c’est gratifiant de participer à l’évolution de cette filière, de faire partie de la chaîne de valeur et de voir que nos initiatives marchent ! », s’est félicité Alain Rousset, sac à la main, dans le magasin d’usine de Daguet.

STÉPHANE MONNET

 

Annonces légales

Deposer une annonce légale

Déposez une annonce légale dans le journal Union & Territoires


Consultez les annonces légales

Éditions papier

Voir l'édition papier Consultez les archives de L'Union Agricole

Se connecter

Abonnement

Abonnez-vous

Et accédez dès à présent à nos services exclusifs

Je m'abonne au journal l'Union Agricole

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Déjà abonné

Déjà abonné au journal l'Union Agricole

Saisissez votre numéro d'abonné ci-dessous

Météo du Limousin

La météo Limoges Bellac Rochechouart Brive-La-Gaillarde Tulle Ussel Égletons Uzerche Guéret La Souterraine Bourganeuf Chambon-Sur-Voueize La Courtine
pluie modérée

14°

Limoges

Cotations

Jeunes bovins

Carcasses de veaux de boucherie
Elevé au pis rosé clair u

s.50 : 6,53 €/kg Augmentation

s.49 : 6,42 €/kg

Jeunes bovins

Bovins limousins à engraisser
Mâle u 300kg

s.50 : 2,65 €/kg Identique

s.49 : 2,65 €/kg

Jeunes bovins

Cotations gros bovins entrée abattoir
Vaches

s.50 : 4,60 €/kg

s.49 : €/kg

Ovins

Agneaux de boucherie
Prix moyen pondéré des agneaux

s.50 : 6,49 €/kg Augmentation

s.49 : 6.47 €/kg

Cotations complètes
- Service abonnés -