Toute la Haute-Vienne est concernée !

Les manifestants se sont rassemblés devant la préfecture avant que la délégation aille rencontrer les représentants de l'État.
Les manifestants se sont rassemblés devant la préfecture avant que la délégation aille rencontrer les représentants de l'État.
Dès midi, les premiers éleveurs qui ont érpondu à l'appel à mobilisation de la FDSEA et des JA se sont retrouvés devant le safran. Objectif : rencontrer le président de la Chambre d'agriculture.
Dès midi, les premiers éleveurs qui ont érpondu à l'appel à mobilisation de la FDSEA et des JA se sont retrouvés devant le safran. Objectif : rencontrer le président de la Chambre d'agriculture.
De g. à dr. : Julien Bonneaud (secrétaire général FDSEA), Boris Bulan (président FDSEA), Antony Feissat (président JA), Jean-François Dubaud (président FDO), Ludovic Esnard (éleveur laitier), Claude Feissat (vice-président), Isabelle Montely (préfecture) et Stéphane Nuq (DDT).
De g. à dr. : Julien Bonneaud (secrétaire général FDSEA), Boris Bulan (président FDSEA), Antony Feissat (président JA), Jean-François Dubaud (président FDO),  Ludovic Esnard (éleveur laitier), Claude Feissat (vice-président), Isabelle Montely (préfecture) et Stéphane Nuq (DDT).
Boris Bulan et Julien Bonneaud font le bilan de la rencontre avec les représentants de l'État.
Lundi 16 janvier, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ont appelé à la mobilisation pour demander que l'intégralité du département soit reconnue en calamité sécheresse pour les prairies.

Si la sécheresse de l'été 2022 a impacté tout le département de Haute-Vienne, les conclusions du Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) du 9 décembre sont loin de satisfaire les responsables de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs de Haute-Vienne. En effet, seules 39 communes ont été reconnues sinistrées et bénéficient aujourd'hui de la reconnaissance en calamité pour les prairies.

Première étape à la Chambre

...
S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

La Chambre de l'agriculture de la Haute-Vienne organise ses journées installation les 28, 29 et 30 mars. Quoi de mieux que de se rencontrer pour favoriser les transmissions.
Visiter pour mieux s'installer
Le Service de Remplacement de Haute-Vienne a organisé sa première Matinale du remplacement, le 30 septembre à Ladignac-le-Long, à laquelle une quinzaine d'agriculteurs a participé.
Une matinée bien remplie

Les dossiers