Les pros de retour sur nos routes

Les routes des départements de Haute-Vienne, Creuse, Dordogne et Corrèze vont être parcourues par les coureurs lors de cette 55é édition du Tour du Limousin Périgord.
La 55e édition du Tour du Limousin Périgord Nouvelle-Aquitaine s'élancera de Verneuil-sur-Vienne le 16 pour s'achever à Limoges le 19 août.

Une seconde. C'est rien, ou presque, et beaucoup quand cette seconde permet de remporter une course prestigieuse après quatre jours de compétition et quelque 700 km parcourus et c'est bien cette seconde d'écart qui a permis à Warren Barguil de gagner le Tour du Limousin Périgord Nouvelle-Aquitaine l'an dernier. Ce suspens se répétera-t-il cette année pour la 55e édition ? Nul ne le sait mais les organisateurs se sont attachés à proposer aux cyclistes un parcours propre à mettre en avant leurs qualités sportives.

Cette nouvelle édition se déroulera du 16 au 19 août et comptera donc quatre étapes, bien réparties entre Limousin et Périgord. Pour la première fois, ce tour s'élancera depuis Verneuil-sur-Vienne. Dans le programme officiel du Tour, le maire de la commune, Pascal Robert ne cache pas « sa fierté » d'être la ville départ de cette première étape. Cette première journée s'achèvera pour les coureurs à La Souterraine, en Creuse. Cette étape fait un peu plus de 176 km, compte trois sprints intermédiaires et trois côtes de troisième catégorie. Toute la dernière partie de l'étape se déroule en Creuse avant de s'achever sur le boulevard du 8 mai 1945, à La Souterraine.

La deuxième étape, le 17 août, est entièrement périgourdine. Elle s'élancera de Champcevinel, commune du Grand Périgueux, pour mener les coureurs jusqu'à Ribérac, au bout de près de 185 km d'efforts. Les sprinteurs pourront s'en donner à cœur joie puisqu'ils pourront se confronter lors de quatre sprints intermédiaires. quant aux grimpeurs, ils se disputeront les points du meilleur d'entre eux au fil de trois côtes classées en troisième catégorie, même si la Côte du Colombier, à une vingtaine de kilomètres peut s'avérer propice à une attaque de coureurs puncheurs.

Mais pour les grimpeurs, voire pour le général, l'étape de vérité pourrait être celle qui serpente entièrement sur les terres corréziennes. C'est en effet en Corrèze qu'on trouve les pentes les plus raides de cette édition du Tour du Limousin Périgord. Cette étape, entre Donzenac et Malemort, ne compte pas moins de quatre côtes, deux en deuxième catégorie et deux en première. Et la dernière côte se situe à moins de dix kilomètres de l'arrivée, assurant à coup sûr le spectacle. Cette étape est également émaillée de quatre sprints intermédiaires.

Est-ce que la décision entre ceux qui se disputeront le classement général sera faite avant le retour en Haute-Vienne ? Rien n'est moins sûr et cette dernière étape, entre Saint-Laurent-sur-Gorre et Limoges, peut réserver son lot de surprises. Quatre sprints, trois côtes de deuxième et troisième catégories jalonnent cette étape d'un peu moins de 175 km qui conduira les participants sur le boulevard Beaublanc, à Limoges. C'est là que se jugera l'arrivée de ce Tour de plus de 717 km et qui traverse pas moins de 10 communes réparties sur les quatre départements traversés. À noter que, comme l'an dernier, la chaîne L'équipe accorde une large part à cet événement sportif régional qui attire de nombreuses équipes professionnelles.

Dans la même thématique

Théo Chausse est un jeune musher qui a créé son entreprise, Skodenar, qui propose du cani-rando et du cani-kart dans les Monts de Blond.
L'appel des Monts de Blond
L'Amoma 87, association des médaillés de l'ordre du Mérite agricole du département, a organisé début juillet un voyage à Paris à la découverte du Sénat et des jardins du Luxembourg.
Le Sénat, le palais et les jardins

Les dossiers