Agriculture

Sur un air de sénatoriales

Bellac
Émile-Roger Lombertie, Michel Maisonnier, Jean-Marie Bost, au CGOB. Sénatoriales.
Isabelle Briquet, candidate aux sénatoriales, est avec le nouveau maire de Bellac, Claude Peyronnet.
La députée de la circonscription, Marie-Ange Magne. À sa droite, le maire de Limoges, à gauche, le président de Tech-Ovin, Claude Souchaud.
Beaucoup de politiques étaient présents à la 57e foire ovine : certains étaient des habitués, d'autres des candidats aux postes de sénateurs.

Pour la 57e foire nationale de reproducteurs ovins de Bellac, qui se tint sans buvette et sans repas à l'issue, le panneau "masque obligatoire" accueillait l'acheteur et le visiteur. Sous les masques, des visages inattendus firent même leur apparition. La députée de la circonscription, Marie-Ange Magne, s'en amusait en aparté : "Quand il le faut, les personnalités savent où se trouve Bellac." Les premières à apparaître furent Émile-Roger Lombertie et Jean-Marie Bost. Le premier fut reconnu moins le second. "Que fait ici le maire de Limoges ?", s'étonnèrent des habitués de la foire. "Il y a des élections sénatoriales fin septembre", répondirent les mieux informés.

Détendu, le maire de Limoges s'approcha tranquillement des béliers, faisant observer à la cantonade : "Tu vois, c'est toute mon enfance : garder les vaches ou les brebis ! Mais je préférais garder les brebis, elles étaient moins bêtes." À ses côtés, le président de Dorsal dut avouer ses lacunes en matière ovine. Michel Maisonnier, président de la foire, le renseigna et l'amusa avec cette anecdote : "France3 a fait ce matin un reportage sur un sélectionneur texel des Vosges qui propose sur la foire ses béliers et a vendu un animal à des acheteurs d'Alsace. Ils sont presque ses voisins et se sont pourtant retrouvés à Bellac !"

Alors que le petit groupe, mené par le nouveau maire de la commune, Claude Peyronnet, s'étonnait de la silhouette des beltex culards proposés par le Gaec Élevage Duverne, on vit arriver l'un des vice-présidents du Sénat, Jean-Marc Gabouty. Le sénateur sortant avait officialisé la veille son intention de briguer un nouveau mandat.

Alors que les discours des officiels commençaient, Julie Lenfant, élue régionale et maire de Chaptelat, confiait à son entourage : "Les candidats de la gauche arrivent." Sous les frondaisons du parc Charles-Silvestre, tandis que les acheteurs embarquaient leurs béliers, firent donc leur entrée Isabelle Briquet et Christian Redon-Sarrazy. Bellac savait alors que cinq candidats au moins se disputeraient le 27 septembre deux sièges au palais du Luxembourg.

Dans la même thématique

Le contrôle des engins de levage (télescopique ou tracteur équipé d'un chargeur frontal) est obligatoire depuis 2004. La FDCuma le propose aux Cumas et à leurs adhérents.
Haute-Vienne
Les engins de levage passés à la loupe
Malgré la crise sanitaire, une journée de la viande aura lieu fin août à Saint-Léonard-de-Noblat.
Haute-Vienne
Une journée pour les professionnels