Environnement

Des chasseurs à mobiliser

Haute-Vienne
FDC87
L'ouverture de la chasse a eu lieu dimanche 13 septembre. La campagne s'annonce bien, le gibier étant au rendez-vous. Les chasseurs sont invités à ne pas se laisser démobiliser par la covid-19.

Christian Groleau, président de la Fédération des chasseurs de Haute-Vienne, et Sébastien Hau, directeur, lancent un appel à tous les chasseurs de Haute-Vienne : "Venez à la chasse, l'air y est pur, les forêts giboyeuses et les pangolins sont encore loin !". Il est important de rassurer : "La Covid-19 ne va pas brider la pratique de la chasse. Seules quelques adaptations (gestes barrières) seront à mettre en place avant et après. Aujourd'hui, un millier de chasseurs sont encore sur la réserve, nous devons les rassurer", indique Sébastien Hau. Car "la campagne s'annonce plutôt bien. Les populations de petit et grand gibier sont au rendez-vous. Celle de cervidé est plutôt stable. Pour le petit gibier, une forte densité de ramiers est observée ainsi que le retour du lièvre, même timide, dans certaines zones", notent Christian Groleau et Sébastien Hau.

Sur la question du sanglier, qui fait encore réagir en certains points du département, les représentants de la Fédération départementale des chasseurs sont plutôt optimistes. "Depuis 10 ans, la situation s'est bien assainie. Les chasseurs proposent une veille active et leur réactivité est aujourd'hui plus importante qu'auparavant", remarquent Christian Groleau et Sébastien Hau. Car les chasseurs sont "accablés" par les dégâts engendrés par cet animal et soucieux d'indemniser au mieux les agriculteurs. Sur la dernière campagne, le montant des indemnisations s'est élevé à 250 000 euros. "Nous sommes très vigilants dès le premier euro", note Christian Groleau. En prime, des chasseurs bénévoles mettent en place une prévention : pose de 2 000 km de clôtures électriques chaque année, utilisation de répulsif... À terme, "l'objectif est d'être en mesure de passer de 6 000 à 4 000 prélèvements ", ajoute Sébastien Hau.

Afin de favoriser le recrutement de chasseurs pour une action sur le territoire de régulation des populations satisfaisante, la "chasse accompagnée" se développe et le travail au niveau national sur la vulgarisation du permis à zéro euro est à considérer. La sécurité est également un point important. En plus d'une formation ad hoc dispensée aux chasseurs, la fédération se dote d'une application smartphone réservée aux adhérents. Applichasse propose un bouquet de services avec des informations en temps réel. Les chasseurs pourront entre autres alerter les secours en milieu naturel, récupérer les chiens de chasse perdus plus facilement ou lancer des alertes en tout point du terrain.

Dans la même thématique

Au déconfinement, les transports et le chantier ont pu reprendre. En quelques semaines, les 24 éoliennes ont été montées sur les quatre parcs du projet porté par la compagnie Ostwind. La grue la plus impressionnante avait une ...
Haute-Vienne Communauté de communes Haut-Limousin en Marche
Monter les machines
Nos poubelles finissent à la centrale énergie déchets de Limoges Métropole. Cette usine bien particulière propose au public des visites guidées.
Haute-Vienne
Visiter pour se rendre compte