Collectivités

Accompagner et trouver des solutions

Haute-Vienne
M. Bertarini
La MSA du Limousin s'adapte à cette nouvelle période de confinement pour apporter ce dont ont besoin ses adhérents, comme l'explique le sous-directeur Jean-Charles Bertarini.

À l'automne comme au printemps, la MSA du Limousin se remet en ordre de marche pour accompagner au mieux ses adhérents durant cette nouvelle période de confinement. Le travail à distance reste majoritairement la règle. En revanche, s'appuyant sur l'expérience du premier confinement, « nous remplissons nos missions de service public sans interruption et la caisse continue de fonctionner normalement », précise Jean-Charles Bertarini. Le sous-directeur de la MSA rappelle que les déplacements de conseillers ou assistantes sociales sont possibles dans le respect des gestes barrière.

Au-delà de cette continuité de service public, la MSA met en place des mesures, dans le fil de ce qui avait été fait au printemps, pour accompagner ses adhérents. En réponse aux demandes de la caisse centrale et des pouvoirs publics, pour les cotisants non-salariés agricoles, « nous allons suspendre le prélèvement d'échéance 2020 », révèle Jean-Charles Bertarini. Cette échéance devait être prélevée le 30 novembre. Les exploitants auront donc la possibilité d'honorer cette échéance, par chèque ou par virement, « moyen de paiement à privilégier », dit le sous-directeur. En cas de difficultés, « un échelonnement est possible » et il faut dans ce cas se rapprocher de sa caisse pour bénéficier d'un accompagnement. Pour les employeurs de main-d'œuvre, un report des cotisations patronales et salariales est possible. « Dans ce cas, les employeurs ont déjà l'habitude et le formulaire de report est disponible sur notre site », souligne Jean-Charles Bertarini. Cette demande de report est à justifier soit pour des difficultés de trésorerie, soit pour une baisse d'activité.

Dans tous les cas, les services de la MSA s'attachent à suivre toutes ces demandes de report ou d'échelonnement. « Nous les avons suivies au printemps, nous le ferons avec ceux qui se manifesteront durant ces prochaines semaines, rassure Jean-Charles Bertarini, pour les accompagner et trouver des solutions avec eux, surtout en ce qui concerne les cotisations salariées. »

Le sous-directeur de la MSA du Limousin se réjouit de ne pas avoir constaté de défaillances importantes, pour l'instant. Au cas où, et comme chaque année, la caisse bénéficiera d'une enveloppe financière issue du Fonds d'action sanitaire et sociale de la caisse centrale de la MSA. Cette enveloppe est attribuée en deux fois (printemps et automne) aux caisses locales en fonction de critères généraux et d'événements particuliers (événements climatiques, par exemple). Pour le Limousin, la première partie était d'un montant de 444 000 euros et la seconde s'élève à 382 000 euros. « Cette enveloppe est un outil pour nous permettre de prendre en charge une partie des cotisations d'exploitants agricoles quand ils font face à des difficultés », conclut Jean-Charles Bertarini.

Dans la même thématique

Au sortir du confinement et à l'aube d'une crise financière, économique et sociale, le Conseil Départemental a présenté son plan de relance mardi 2 juin en séance plénière.
Haute-Vienne
Plus qu'un plan de relance
Le Pays de Nexon - Monts-de-Châlus lance une opération de promotion de production d'électricité d'origine photovoltaïque auprès des particuliers.
Haute-Vienne
La transition passe par les toits