Agriculture

COMMUNIQUER

Haute-Vienne
Jean-Marc Alibert

Vous avez entre les mains le dernier numéro d'Union & Territoires, l'un de ces liens indispensables entre tous les acteurs du monde agricole, de la ruralité et nos concitoyens. Depuis mars, l'annulation des concours et manifestations agricoles d'envergure locale, régionale ou nationale, vitrines du travail collectif des agriculteurs et des richesses de notre territoire, est un crève-cœur pour les producteurs désireux de présenter le meilleur de leurs savoir-produire et leur savoir-faire, et constitue la perte d'occasions essentielles pour la communication et la visibilité du monde agricole. En l'absence de ces rendez-vous majeurs, il est indispensable de mobiliser tous nos autres outils (et même d'en imaginer de nouveaux) autour de ces objectifs primordiaux pour le maintien de nos activités : expliquer encore et toujours notre travail, mais aussi nos modes de production, en liaison avec le développement durable, la préservation des ressources ou encore le bien-être animal. À l'heure où l'agriculture et l'élevage français, parmi les plus vertueux au monde, sont injustement décriés, les réseaux sociaux, que la plupart d'entre nous utilisent, sont un des leviers pour porter une communication positive et objective de ce qui se passe VRAIMENT dans nos exploitations. Pensons collectif tout en mettant en lumière nos bonnes pratiques et la réalité de nos métiers. À tous les consommateurs, délaissez parfois vos smartphones et tablettes, éloignez-vous des reportages sensationnalistes et rapprochez-vous de vos agriculteurs, vos producteurs, vos éleveurs. La vérité, le vrai, ne se trouvent pas dans le lait de soja ou le fromage de noix de cajou, pas plus que dans la viande végétale ou de synthèse, qui ne sont ni du lait, ni du fromage, ni de la viande. La vérité se trouve dans nos exploitations. Bon courage à tous dans cette période difficile et prenez soin de vous et des autres.

Dans la même thématique

Avec la campagne de prophylaxies obligatoires venue de Haute-Vienne, le laboratoire départemental d'analyses de la Creuse avait fort à faire quand la crise sanitaire a éclaté.
Nouvelle Aquitaine
"Nous avons tenu bon"
Le contrôle des engins de levage (télescopique ou tracteur équipé d'un chargeur frontal) est obligatoire depuis 2004. La FDCuma le propose aux Cumas et à leurs adhérents.
Haute-Vienne
Les engins de levage passés à la loupe