Economie

Un portail unique pour la Haute-Vienne

Haute-Vienne
Les trois chambres consulaires et le Conseil départemental ont travaillé d'arrache-pied pour mettre en place une plateforme de commercialisation des produits haut-viennois.

Hier, on entrait dans une galerie marchande et on trouvait différentes boutiques ici et là et il suffisait en fonction de ces besoins d'entrer dans l'une ou l'autre. Une vendeuse, un vendeur nous accueillait et nous présentait des produits. Ça, c'était avant. Avant que la pandémie de Covid-19 et ses mesures imposées ne nous obligent à revoir notre manière de consommer. Aujourd'hui, avec les confinements puis déconfinements, les habitudes changent et internet devient incontournable. Ce constat a amené les trois chambres consulaires de Haute-Vienne, l'association interconsulaire et le Conseil départemental à créer le portail Jachète87, lancé le jeudi 26 novembre.

« Depuis le début de la lutte contre la Covid-19, nous parlons ensemble de nos différentes actions », relate Jean-Claude Leblois, le président du Conseil départemental. Il poursuit en expliquant que chaque  établissement consulaire a mis en place un moyen de soutenir ses ressortissants durant toute cette année compliquée : la Chambre d'agriculture s'appuie sur le Drive fermier, la Chambre de métiers a mis en place un marketplace intitulé la Galerie des métiers tandis que la Chambre de commerce et d'industrie relaie toutes les plateformes locales élaborées par les associations de commerçants de Haute-Vienne. Comme le résument les responsables, les briques étaient là, ils suffisaient de les assembler pour créer un outil commun.

Dématérialisation

« Nous sommes tous attachés au territoire, c'est viscéral », s'enorgueillit Jean-Pierre Gros. Le président de la Chambre de métiers se réjouit de l'existence de l'association interconsulaire sur laquelle tous ont pu s'appuyer pour élaborer ce portail. « Depuis longtemps, nous nous efforçons de trouver des synergies et Jachète87 est la consécration de cette volonté », ajoute-t-il.

Ce nouveau portail traduit une dématérialisation de pratiques physiques. Notamment pour la Chambre de métiers. En fin d'année, habituellement, la Galerie des métiers, située à Limoges, permet la commercialisation de la production de 70 à 90 entreprises pour un chiffre d'affaires de quelque 100 000 euros. Cette commercialisation est vitale pour les artisans concernés. Autant dire que la marketplace accessible par le portail Jachète87 est la bienvenue.

« Il y a la volonté du monde économique de parler d'une seule voix pour mettre en place un protectionnisme intelligent », se félicite le président de la Chambre d'agriculture. Bertrand Venteau, en s'appuyant sur l'existence de ce nouvel outil, se projette déjà en appelant de ses vœux « une marque Jachète87 ». Il y voit dans tous les cas « le départ d'une histoire ».

Ce que corrobore Pierre Massy. Pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie, « ce portail est la première pierre d'une construction et traduit l'excellent fonctionnement de notre interconsularité ». Il salue la rapidité avec laquelle cet outil a pu se construire grâce à la mobilisation des agents du Département et des chambres consulaires.

Dans la même thématique

La Filière excellence et cuir en Nouvelle-Aquitaine se structure en Limousin et en Dordogne. Les acteurs se sont retrouvés le 15 octobre pour finaliser cette relocalisation.
Nouvelle Aquitaine
Le cuir, une richesse à exploiter
En août dernier, Laurent Mandon distillait la première cuvée de son gin le Bleu de Limoges. Depuis, Hostile a vu le jour en attendant un troisième gin et une vodka au 1er semestre 2021.
Haute-Vienne
Une petite boîte qui monte