Agriculture

Le juste prix

Haute-Vienne
Lionel Robin

Qu'est-ce qu'un prix ? Un prix juste ? Soyons honnête, en tant que consommateur, nous nous posons rarement la question. Pourtant, au moment d'acheter quelque chose, nous souhaitons payer le moins cher possible. À cet instant précis, nous nous disons "c'est trop cher". Sans nous demander à quoi correspond ce prix. Peut-être que si nous savions exactement ce qui compose ce prix, nous nous dirions "il est trop bas". Le prix d'une voiture, le prix d'un vêtement, le prix d'un smartphone que l'on change tous les ans ou tous les deux ans, le prix d'une maison, le prix d'un livre, le prix d'une botte de poireaux, le prix d'un poulet, le prix d'un journal, le prix de 12 yaourts, le prix d'une télévision... Le plus souvent, nous ignorons ce qui fait le prix d'une chose. Par ignorance parfois mais aussi parce que nous ne voulons pas toujours le savoir. Qui veut savoir que derrière un prix, il y a le travail des enfants, l'esclavagisme de tel ou tel peuple à l'autre bout de la terre, l'expropriation de paysans dans une forêt d'Amérique du Sud, l'assèchement d'une rivière, la déforestation qui détruit, le désespoir de ceux qui travaillent dur sans en récolter les fruits... Parfois, c'est plus facile de se voiler la face. Et derrière un prix bas, on ne veut pas savoir qui paiera, plus tard, la pollution engendrée par les milliers de kilomètres parcourus par un bout de viande, qui paiera la destruction de terres arables massacrées par une exploitation outrancière, qui paiera la misère de populations qui n'ont d'autres choix que de traverser la Méditerranée pour essayer de mieux survivre ailleurs, qui paiera les conséquences du suicide d'un agriculteur... Ces coûts induits ne font jamais partie du prix mais ils sont aussi le prix à payer de ce que nous, consommateurs, réclamons. Un juste prix, ce n'est pas toujours celui que l'on paye, mais il doit nous interroger à chaque achat.

Dans la même thématique

Un méthaniseur est entré en fonction à la SARL de La Tuilerie à Saint-Brice fin octobre 2019. On revient sur la genèse du projet et les premières leçons qui en découlent un an après.
Haute-Vienne
Premier bilan, un an après
Les mauvaises conditions de semis de l'automne dernier se répercutent aujourd'hui. En céréales et colza, les volumes ne sont pas au rendez-vous.
Nouvelle Aquitaine
Une baisse de rendements attendue