Agriculture

Passage de témoin

Haute-Vienne
Jean-Pierre Boulesteix

Après 32 ans de présidence de la CIAEL, il est temps de passer la main à la fois pour être en cohérence avec les valeurs que j'ai toujours défendues, mon âge et la peur de faire le mandat de trop. Quand en 1989 j'accédais à ce poste, c'était plein d'envie mais sans en mesurer la charge, plus souvent ponctuée de frustrations que de satisfactions où l'essentiel est de s'efforcer de travailler avec les autres sans perdre son âme. Lors de mon premier conseil d'administration en 1986, en tant qu'administrateur à l'époque, le choix a été fait de se rapprocher de la CDAAS, de demander à Georges Biron de sauver cette coopérative et vous connaissez la suite. Cette coop est toujours fragile mais encore agile, au service de ses éleveurs et de la race limousine alors que tant d'autres ont disparu.
Mon engagement en tant que responsable m'a permis de rencontrer beaucoup de personnes remarquables notamment quatre personnalités fondatrices de notre agriculture : Paul Le Saux, secrétaire national du Syndicat des fermiers et métayers ; Louis de Neuville, ambassadeur de la race limousine et fondateur du Pôle de Lanaud ; Georges Biron, fondateur de la Maison de la Santé animale, et Jean-Pierre Chateau, sans qui Créalim n'existerait peut-être pas.
Il est important que les hommes et les femmes assument une part de leur environnement notamment professionnel au sein de nos structures coopératives. Il est facile de détruire et plus difficile de construire. Mais quel plaisir au terme d'une vie professionnelle de reconnaître par-ci, par-là un peu de son action.
À vous tous, salariés, responsables professionnels, collègues je vous dis merci et vous engage à continuer de construire. L'engagement est un bien individuel et collectif essentiel, pour donner du sens à sa vie.

Dans la même thématique

La Fredon Nouvelle-Aquitaine regroupe depuis le 18 juin les trois Fredon d'Aquitaine, de Poitou-Charentes et du Limousin. Quarante-quatre administrateurs y siégeront.
Nouvelle Aquitaine
Une fédération en ordre de marche
Longtemps, Nathalie Détré et Patrick Emery se sont occupés d'un centre équestre. Sans délaisser leurs chevaux, ils élèvent depuis 2011 des highlands, ces petites vaches écossaises à poils longs.
Haute-Vienne
Des highlands sur les hauteurs d'Ambazac