Agriculture

Une conjoncture en demi-teinte

France
En lait, les producteurs peuvent être amenés à réduire les volumes de production.
Une production de lait en baisse au niveau européen, notamment français, et des prix des produits industriels en hausse caractérisent la filière lait en ce début de 2e trimestre.

La note du Cniel de mars 2021 se veut plutôt optimiste. "Une hausse des produits industriels assez nette est observée, indique Benoît Rouyer, pour le Cniel. Les cours du beurre montrent une évolution à la hausse de + 650 €/tonne en dix semaines, ce qui le fait se négocier autour de 3 800 € la tonne aujourd'hui ; les cours de la poudre de lait écrémé 0 % sont en hausse de + 300 € la tonne depuis le 1er janvier et s'affichent à environ 2 500 € la tonne."

Si, au niveau mondial, la production laitière est dynamique aux États-Unis (+ 2 %), elle stagne depuis 2 ans en Nouvelle-Zélande et elle diminue en Europe (- 0, 9 % en janvier, pour une croissance cumulée de 1,1 % sur les 12 derniers mois). Cette tendance est encore plus marquée en France (- 3 % de la collecte sur les dix premières semaines de 2021). Sur le territoire national, cette baisse semble liée à la qualité moyenne des fourrages récoltés en 2020, à une complémentation perturbée par les prix élevés des aliments ainsi qu'à une baisse du troupeau laitier (- 2 % par rapport à début 2020).

Au 1er janvier, le prix standard du lait au niveau national était de 327 € les 1 000 litres, soit 9 € de moins qu'au 1er janvier 2020. Néanmoins, "nous observons une résilience de la filière lait dans un monde économique très perturbé. Les perspectives sur le premier semestre 2021 sont plutôt favorables car la demande est bonne au niveau mondial. Enfin, les inquiétudes quant à la capacité des entreprises à gérer le pic printanier de collecte sont plus modérées que l'an dernier", conclut Benoît Rouyer.

Dans la même thématique

Afin de faciliter le recrutement par les entreprises du territoire, le CFPPA de Saint-Yrieix-la-Perche propose d'accompagner entreprises et demandeurs d'emploi.
Haute-Vienne
Vers une interface entreprises/salariés
Le réseau Bienvenue à la Ferme de Haute-Vienne compte 10 nouveaux adhérents qui ont été sensibilisés au fonctionnement de la marque le 5 janvier.
Haute-Vienne
Dix nouveaux adhérents intronisés