Agriculture

Miser sur la rentabilité économique

Haute-Vienne
Christine et Gérard Clamont
Gérard et Christine Clamont sont à la tête d'une exploitation de taille modeste à Marsac, à Saint-Léonard-de-Noblat. Tout est calculé pour générer un résultat confortable.

Il n'y a pas de doute. On peut vivre décemment sur une exploitation de taille modeste avec une quarantaine de vaches. Il suffit pour cela de ne rien laisser au hasard. Et de réfléchir à la fois la conduite du troupeau en regardant sa comptabilité. C'est ce que n'hésite pas à déclarer Christine Clamont, conjointe collaboratrice aux côtés de Gérard Clamont, son mari, qui est installé en individuel à Marsac, à Saint-Léonard-de-Noblat.

60 ha et 45 vaches mères

Gérard s'est installé en avril 1990 sur 26 ha avec 20 vaches, dont 10 issues d'IA, et un atelier de 40 truies mères conduites en système naisseur plein air. À l'époque, Chri...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

Entre crise de la Covid-19 et retour de la grippe aviaire, cette exploitation de canards gras tire son épingle du jeu grâce à une petite production commercialisée en circuits courts.
Haute-Vienne
La Ferme de Lauzanne se prépare
Afin d'avancer la date des premiers vêlages et d'augmenter le nombre d'inséminations au sein de son troupeau, Nicolas Coudert, éleveur à Séreilhac, a opté pour un monitoring.
Haute-Vienne
Intérêts multiples de réussir l'IA