Agriculture

L'ensilage en collectif, ça paie

Haute-Vienne
ensileuse châteauponsac
Les chantiers organisés en Cuma sont intéressants à plusieurs titres. La mutualisation des coûts et l'entraide ont un impact économique non négligeable sur l'exploitation. Exemple.

Régis Cacaud, président de la Cuma cantonale de Châteauponsac, est formel : grâce à l'ensileuse de la Cuma, les coûts annoncés sont extrêmement concurrentiels.

La Cuma compte environ 80 adhérents dont une trentaine très actifs. Vingt-cinq d'entre eux ont des parts sur l'ensileuse pour l'herbe et...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

C'est à travers des partenariats que la CIAEL compte trouver des solutions pour améliorer sa situation financière, tout en continuant d'attirer des éleveurs.
Haute-Vienne
Coopérative cherche partenaire
Contre l'Agribashing, le Crédit Agricole Centre Ouest lance sa campagne de promotion de l'agriculture. Explications du président de la caisse régionale, Bruno Tardieu.
Nouvelle Aquitaine
Une déclaration d'agriloving