Agriculture

Une fédération en ordre de marche

Nouvelle Aquitaine
Fredon NA
La Fredon Nouvelle-Aquitaine regroupe depuis le 18 juin les trois Fredon d'Aquitaine, de Poitou-Charentes et du Limousin. Quarante-quatre administrateurs y siégeront.

Après plusieurs années de travail et de négociation, ça y est : la création de la Fredon Nouvelle-Aquitaine a été entérinée le 18 juin dernier, lors d'une assemblée générale extraordinaire. La Fredon Aquitaine a définitivement rejoint les Fredon Limousin et Poitou-Charentes qui avaient lancé le rapprochement régional.

Un élu départemental par
collège

Présidée par Sébastien Coutant, agriculteur à Champniers, en Charentes, la structure se dotera d'un bureau, qui est à renouveler et qui devrait au moins inclure les trois présidents des anciennes Fredon. Le conseil d'administration comptera, quand il sera au complet, 44 administrateurs. Ils se répartissent au sein de 3 collèges : celui des professionnels (les agriculteurs), des non-professionnels et des collectivités. Chaque collège a 12 membres. "Cette organisation est la même que celle des anciennes Fredon, qui a permis la reconnaissance en tant qu'OVS (Organisme à vocation sanitaire), note Denis Tauron, directeur général de la Fredon Nouvelle-Aquitaine. Notre objectif est d'avoir dans chaque collège des élus de tous les départements de Nouvelle-Aquitaine pour surveiller et alerter en tout lieu et tout temps", ajoute-t-il.

Des comités de filières

Les huit autres membres seront des représentants des huit filières* identifiées sur la région. C'est une nouveauté qui veut répondre à la stratégie de la structure : "Nous souhaitons fédérer les filières végétales majeures de la région afin d'améliorer l'action sanitaire de l'OVS. Nous allons mettre en place des comités de filières afin d'identifier les problématiques et définir des actions de gestion ciblées.

Chaque commission, pilotée par l'élu qui siégera au conseil d'administration et animée par un technicien de la Fredon, rassemblera les acteurs du terrain concernés, présents à titre d'invités. Nous voulons ainsi avoir une idée la plus précise possible des besoins afin de porter les dossiers au niveau régional et capter des financements pour conforter les actions de terrain", ajoute Denis Tauron.

Cinq sites, 36 salariés et un comité de direction

Le travail sera encadré par un comité de direction composé de Denis Tauron (87), directeur général, Benoît Remond (33) et Ghislain Audusseau (86), directeurs adjoints. Une équipe de 36 salariés permanents est répartie sur cinq sites : Villenave-d'Ormon, Brive, Limoges, Cognac et Mignaloux-Beauvoir. Une quinzaine de saisonniers sont appelés en renfort chaque année. Enfin, et ce n'est pas neutre, la Fredon Nouvelle-Aquitaine continuera de s'appuyer sur le réseau des Fredon départementales qui développent une action importante sur le terrain.

Dans la même thématique

Avec la campagne de prophylaxies obligatoires venue de Haute-Vienne, le laboratoire départemental d'analyses de la Creuse avait fort à faire quand la crise sanitaire a éclaté.
Nouvelle Aquitaine
"Nous avons tenu bon"
Le stockage des grains après récolte fait l'objet de nombreuses précautions. Didier Renou, responsable qualité en charge de ce dossier à Océalia explique la marche à suivre.
Haute-Vienne
Des conditions pour un bon stockage