Culture

Des murs

Haute-Vienne
Lionel Robin

Au début des années quatre-vingt, un adolescent en Allemagne de l'Ouest, près de Göttingen, contemple le rideau de fer : des miradors dominent un haut grillage garni de barbelés tandis que des gardes armés surveillent les allers et venues. Comme d'autres jeunes de son âge, il rêve qu'un jour ces deux mondes en froid se retrouvent. Novembre 1989, Rostropovich joue du violoncelle au pied du mur, à Berlin, que des jeunes démolissent... Le rêve devient réalité et l'espérance d'un monde de paix s'épanouit. Ce rêve-là n'était qu'une illusion. Novembre 2021, de nouveaux barbelés sont dressés et surveillés par des soldats à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Puis la Pologne annonce qu'elle construira un mur pour se protéger et l'Union européenne se fend d'un silence poli. En même temps, foin d'innocence, l'Europe est déjà bardée de murs : en Hongrie, en Grèce, dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla... Sans parler du mur d'eau que représente la Méditerranée. Notre monde se pare de murs, en Israël, aux États-Unis, ailleurs... Il y a même des vestiges de murs en Chine, en Écosse... Ah oui, parce que des murs on en construit depuis qu'existe l'Histoire. Toujours pour la bonne cause : nous protéger des étrangers. Avant on les appelait barbares, aujourd'hui on préfère dire migrants ou réfugiés. Dans tous les cas, c'est celui qu'on ne veut pas chez nous. Pourquoi ? Oh, nous avons dans nos besaces tout un tas de raisons qu'on peut ressortir à l'occasion, en fonction de l'actualité. Mais, au final, c'est bien celui qui n'est pas comme nous qu'on ne veut pas. Et ça sert à quelque chose, un mur ? Sans doute... Est-ce que ça résout un problème ? Le Mur de la Honte entre l'Est et l'Ouest n'a rien résolu, juste empoisonné la vie des gens. Pour les autres, l'Histoire nous le dira mais tant que des adolescents, ici et là-bas, continueront de rêver, les murs tomberont.

Dans la même thématique

À Terrasson, Thibault Lafleuriel propose des stages d'initiation accessibles à tous, ou presque, pour découvrir le soufflage de verre.
Nouvelle Aquitaine
Devenir verrier, le temps d'une boule
Dimanche 13 juin aura lieu la Fête de l'air, organisée par l'aéroclub Limoges-Bellegarde. Malgré une jauge réduite, l'association a pu enfin donner rendez-vous au public.
Haute-Vienne
Une passion qui se vit ensemble