Retour au dossier L'édition 2020 du National limousin REPORTÉE à SEPTEMBRE 2021
Politique

Avec les élus du 15 mars

Haute-Vienne
Philipppe Janicot, nouveau maire de Boisseuil. Portrait, à la mairie. Marianne.
Les élus du 15 mars sont entrés en fonction. L'élection des maires s'est déroulée sans problème. Les nouveaux élus et les sortants sont maintenant et enfin à pied d'œuvre.

Alors que le Conseil d'État a finalement décidé le 26 mai de transmettre au Conseil constitutionnel une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur les lois modifiant l'organisation des élections pour cause de crise sanitaire, l'installation des élus du premier tour a bien eu lieu mais avec deux mois de retard. « Nous avions prévu de faire notre conseil d'installation le vendredi 20 mars, se souvient Émilie Gillet, nouveau maire de Glanges. Et le 19 mars au soir, le 1er ministre annonce que c'est annulé et que les conseils sortants restent en place. À partir de là, on a trouvé le temps long. Je nous appelais les élus du 15 mars : on était élu sans l'être. »

Pendant cet entre-deux qui a donné des pouvoirs étendus à des élus qui parfois ne demandaient qu'à partir, le maire en place qui ne se représentait pas ou qui avait été battu n'était pas tenu d'associer son probable successeur à sa gestion. On lui demandait seulement d'informer les futurs élus des décisions prises. Une situation « inconfortable pour les élus du 15 mars et pour les élus sortants qui devaient rester en place », constate Émilie Gillet.

Bonne entente

À Boisseuil, Jean-Louis Nouhaud, à qui il tardait de laisser sa place, a tout fait pour associer son successeur. Philippe Janicot ne lui était pas inconnu puisqu'il participait déjà depuis plusieurs mandatures au conseil municipal. Les deux hommes se connaissant bien, la transition s'est faite en douceur. « Jean-Louis Nouhaud a souhaité, pour qu'il y ait une continuité naturelle, m'intégrer dans les dossiers qui allaient m'impacter directement après la mise en place du premier conseil, explique Philippe Janicot. J'ai pu me mettre à fond dans ces dossiers en amont. Nous avons ainsi travaillé avec l'ancienne adjointe à la vie scolaire et Magalie Auroy, la directrice de l'école, pour la reprise du 11 mai. Cela m'a permis d'être tout de suite dans le sujet. »

Philippe Janicot reconnaît que son passé de conseiller municipal lui a été utile : « Après trois mandatures, je connaissais le fonctionnement de la mairie. Cependant avec le contexte covid, la transition ancienne mandature nouvelle mandature, je conçois que dans certaines communes cela a pu être compliqué. Pour nous, ça s'est bien passé. J'avais un maire très intelligent dont l'objectif était que la commune n'en pâtisse pas. Il m'a informé des dossiers, m'a délégué quand il pouvait, on a ainsi pu passer ce cap qui était, il faut le reconnaître, bizarre. »

Les budgets

Depuis le début du mois, la majorité des nouveaux conseils municipaux ayant été installés, les conseils s'enchaînent. À Glanges comme à Boisseuil, on prépare déjà le deuxième ou le troisième. « Et on n'a pas encore entamé les discussions sur le budget, s'amuse Émilie Gillet. On doit le voter avant la fin juillet. Là, on va mettre en place les commissions. Par contre, on a fait, comme on a plusieurs nouveaux sur notre liste, une réunion d'information sur comment marche le budget d'une commune, c'était avec notre secrétaire de mairie qui est au top. Pour que chacun sache de quoi on parle et puisse se pencher sur le sujet. » Le nouveau maire de Glanges ne se fait pas d'illusion : « L'année 2020 va être une année blanche, mais cela va nous permettre de bien prendre les choses en main et de bien organiser 2021. »

À Boisseuil, la préparation du budget est également une priorité. Le nouveau maire, Philippe Janicot, s'estime heureux d'avoir été élu au premier tour. « Dans les communes qui ont un 2e tour le 28 juin, ça ne doit pas être simple. Vivement que tout cela se termine et qu'on puisse enfin travailler sereinement. »

Dans la même thématique

Le préfet a réuni les maires de la Haute-Vienne pour leur présenter ou leur rappeler le fonctionnement des services de l'État directement en lien avec leur mandat.
Haute-Vienne
Un maillon essentiel du territoire
À l'occasion de la présentation du compte administratif 2019 du labo départemental, Jean-Claude Leblois a rappelé son attachement à ce service public en direction du monde agricole.
Haute-Vienne
Le marché de la CDAAS en ligne de mire