Agriculture

Une journée pour les professionnels

Haute-Vienne
Saint-Léonard août 2015
Malgré la crise sanitaire, une journée de la viande aura lieu fin août à Saint-Léonard-de-Noblat.

Les membres du comité des foires de Saint-Léonard-de-Noblat ont tranché. Malgré la crise sanitaire et l'annulation des traditionnelles Médiévales de Saint-Léonard qui se déroulaient depuis plusieurs années en même temps que les Journées de la viande, il y aura bien une manifestation organisée autour de la limousine fin août, même si elle est "allégée".

Deux concours en un jour

"Nous allons proposer une journée dédiée à la race limousine au lieu d'un week-end, indique Mathieu Anoman, le président du comité des foires. La date retenue est le dimanche 23 août. Nous allons mettre en place un concours d'animaux de boucherie, arbitré par sept membres de la FNCAB. Il sera suivi d'une vente aux enchères dans la foulée. Les animaux qui participeront au concours seront essentiellement issus du canton de Saint-Léonard et de sa proximité. La demande des restaurants est pour le moment encore en berne. Donc on préfère miser sur une petite cinquantaine d'animaux contre les cent habituels", précise Mathieu Anoman.

En prime, "on souhaite organiser un concours de reproducteurs, mais au niveau cantonal", ajoute-t-il.

Une buvette et un repas mange-debout

Cette manifestation sera uniquement professionnelle. Il n'y aura pas de stands ni de partenaires. Il n'y aura pas non plus de vente de viande sous la halle. Seuls une buvette et un repas seront au rendez-vous. D'ailleurs, " pour le repas, on a opté pour un système mange-debout très simple, de type food truck", ajoute-t-il. Vu la conjoncture, le public ne doit en effet pas être trop nombreux, afin de limiter les risques. Mais il ne sera pas interdit de faire un petit tour sur place pour découvrir une fois de plus des animaux exceptionnels.

Dans la même thématique

Vincent Berland, du gaec Berland au Bois malledent à vicq-sur-breuilh a adhéré à bovins croissance il y a 12 ans. il explique en quoi la pesée des animaux l'aide à gérer son troupeau.
Haute-Vienne
la pesée outil de gestion des produits
La réglementation sur le suivi de la BVD évolue. Jean-Michel Moreau, éleveur à Champnétery, raconte comment cette maladie l'a impacté et comment il l'a gérée.
Haute-Vienne
le problème réglé en un an en dépistant