Economie

Monts et Barrages, objectif 0 chômeur

Haute-Vienne
Les chômeurs de longue durée du Pays Monts et Barrages ont participé à un atelier créatif à Châteauneuf-la-Forêt.
Dans le cadre du déploiement du dispositif "Territoires zéro chômeur de longue durée", un atelier créatif symbolique a été organisé à la mairie de Châteauneuf-la-Forêt.

Puisque les travailleurs mécontents font la grève du travail, les chômeurs mécontents du territoire Monts et Barrages ont, eux, voulu faire la grève du chômage. C'était une opération symbolique à l'occasion de la grève nationale du chômage du 9 novembre. Elle a été menée en partenariat avec la mairie de Châteauneuf-la-Forêt, le vendredi 5 novembre. Une dizaine de personnes a alors investi une salle de la collectivité pour préparer des décorations de Noël, du repas de fin d'année de la municipalité et autres loisirs créatifs. Cette action s'est inscrite dans le cadre du déploiement de l'expérimentation territoires zéro chômeur de longue durée menée par le territoire Pays Monts et Barrages.

Le projet "Territoires zéro chômeur de longue durée" lancé, par l'association qui porte le même nom, en 2016 est expérimenté dans dix territoires en France. L'association souhaite démontrer qu'il est possible à l'échelle de petits territoires, sans surcoût significatif pour la collectivité, de proposer à toutes les personnes privées durablement d'emploi, un emploi à durée indéterminée à temps choisi, en développant des activités utiles pour répondre aux besoins du territoire.

Une entreprise à but d'emploi d'ici 2023

Le pays Monts et Barrages compte 800 chômeurs de longue durée sur un total d'environ 23 000 habitants. La collectivité s'est donc emparée de ce projet d'insertion. "Nous souhaitons créer une Entreprise à but d'emploi (EBE)", explique Maxime Roby, chef de projet territorial au Pays Monts et Barrages. L'EBE, un des leviers proposé par l'association, est une entreprise de l'économie sociale et solidaire conventionnée qui propose des emplois adaptés aux personnes qu'elle embauche, sur proposition du Comité local pour l'emploi (CLE). Ce comité local à Monts et Barrages est déjà formé, il est composé d'élus, de fonctionnaires territoriaux, d'habitants... "Il faudra veiller à ce que l'activité ne soit pas concurrentielle", indique Maxime Roby. En effet, l'EBE est subventionnée "ce qui permettra de proposer des services bien en dessous du prix du marché". Les personnes embauchées dans l'EBE pourront y rester ou bien s'en servir de tremplin pour s'insérer dans une autre entreprise du territoire.
L'objectif dans les semaines qui arrivent est de faire connaître au maximum ce projet d'EBE via notamment des réunions collectives d'information avec Pôle Emploi. Le comité de pilotage s'attelle à aller à la rencontre des habitants "car il faut aussi chercher les invisibles" (ceux qui ne se sont pas déclarés en tant que chômeur), des acteurs locaux pour identifier les besoins du territoire... Si tout se passe comme prévu, les parties prenantes envisagent une ouverture de l'entreprise début 2023. "Il y a une vraie promesse", affirme Maxime Roby, car pour l'instant les demandeurs d'emploi s'investissent bénévolement pour voir naître ce projet. "Je veux réussir, martèle Jean-Luc, membre du comité local et demandeur d'emploi. Je ne veux pas me planter."

Dans la même thématique

Le préfet de Haute-Vienne s'attache à la promotion du plan de relance. Cette fois, invité par le Club de la presse du Limousin, il était accompagné de chefs d'entreprise.
Haute-Vienne
Le plan de relance, c'est du concret
La mise en place de la Filière excellence cuir en Nouvelle-Aquitaine prolonge le protocole qu'ont organisé le GDS Corrèze et les Tanneries Haas pour améliorer la qualité des peaux.
Nouvelle Aquitaine
Un protocole rigoureux

Les dossiers