Coup de projecteurs sur les cuisines

Remise du label établissement bio engagé au collège Paul Langevin à Saint-Junien, jeudi 12 mai.
Le collège Paul Langevin à Saint-Junien a reçu, jeudi 12 mai, le label Établissement Bio Engagé décerné par l'association Interbio Nouvelle-Aquitaine. C'est le premier collège à obtenir ce label.

Préserver la santé des enfants et de la planète est un enjeu fondamental de notre époque. "On vous doit le bien manger et de bons produits", déclare Jean-Claude Leblois, président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, aux élèves "éco-engagés" du collège Paul Langevin de Saint-Junien. Jeudi 12 mai, ce collège s'est vu décerner le label Établissement Bio Engagé par l'association Interbio Nouvelle-Aquitaine. L'établissement est ainsi le premier collège à obtenir ce label en Haute-Vienne avec 34,4 % de produits bio servis aux élèves demi-pensionnaires.

La remise de ce label est une grande fierté pour l'ensemble de l'équipe du collège de Saint-Junien, notamment pour le chef d'orchestre de la cuisine Hervé Beaudet. C'est "le Kylian Mbappé de la cuisine", précise Pascal Robert, le proviseur de l'établissement. L'esprit de collaboration et de confiance régnait entre tous les acteurs réunis jeudi 12 mai autour de cette question centrale du "bien-manger".

Le label Territoires et Établissement Bio Engagé, créé en 2012 par Interbio Nouvelle-Aquitaine, est une marque de reconnaissance et de valorisation de l'engagement pour le bio. Il s'agit de la première démarche de labellisation bio des collectivités territoriales proposée en France. Ce label concerne alors les collectivités territoriales, pour la surface (il faut plus de 15 % de la SAU en bio) et pour la restauration collective (il faut plus de 22 % d'approvisionnement bio).

Un débouché pour les producteurs locaux

Cet engagement représente également un bon débouché pour les producteurs locaux. C'est le cas de l'EARL Boissou à Saint-Victurnien et de la ferme du Paupiquet à Ansac-sur-Vienne. Toutes deux en production laitière, fournir l'établissement est un débouché de l'ordre de 20 % pour l'EARL Boissou. Mais c'est surtout une prise de position pour que "les enfants mangent bien". L'avantage est qu'il n'y a pas d'obligation de rendement, "on reçoit un mail et on a la possibilité de dire si on peut fournir ou pas", explique l'exploitante. Pour la ferme du Paupiquet, au-delà de l'importance de fournir des produits de qualité, travailler pour le collège de Saint-Junien représente aussi enjeu économique. Déjà très implantés sur Saint-Junien - notamment dans les grandes surfaces - avoir un client de plus sur la commune permettait "de rentabiliser la livraison. Mais aussi en touchant les enfants, qui apprécient nos yaourts et les demandent à leurs parents", cela favorise les ventes de leurs produits disponibles dans les magasins de Saint-Junien. La boucle est ainsi bouclée.

Pour l'heure, en Haute-Vienne, 5 communes ont reçu le label Territoire Bio Engagé pour la restauration collective : Chaptelat, Isle, Le Palais-sur-Vienne, Saint-Paul et Coussac-Bonneval. Et 6 communes sont labellisées Territoires Bio Engagés pour la surface agricole : Saint-Martin-de-Jussac, Saint-Victurnien, Les Cars, Linards, Magnac-Laval, Saint-Sulpice-les-Feuilles. Seule Rilhac-Rancon possède les deux labels.

Dans la même thématique

La CCI de la Haute-Vienne et EDF, en partenariat avec le Crédit Agricole Centre Ouest, ont organisé jeudi 3 mars la Matinale de l'énergie avec en invité le climatologue Jean Jouzel.
Face à l'injustice climatique
Agrobio 87 organise sa traditionnelle Foire bio Coccinelles & Cie. Elle aura lieu à Couzeix le dimanche 12 juin, associée cette année à la Fête du lait bio.
La foire bio se met au lait

Les dossiers