Et si on misait sur le fumier ?

10 tonnes de fumier par hectare ont été épandues sur un blé début mars.
10 tonnes de fumier par hectare ont été épandues sur un blé début mars.
Le semoir est prêt pour la deuxième bande de l'essai.
Devant la flambée des prix de l'azote minéral, le GVA de Saint-Léonard-de-Noblat met en place un essai au champ pour mesurer la pertinence d'apporter du fumier sur céréales.

Mardi 1er mars, la mise en place d'un essai bout de champ était organisée aux Clauds, à Champnétery, sur l'exploitation du Gaec Joffre-Moreau. Tandis que Jean-Michel Moreau chargeait la benne de fumier, à Grands-Champs, à Bujaleuf, avec l'aide de Richard Poutissous, conseiller à la Cha...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

La FDCuma de Corrèze, avec ses partenaires dont la Chambre d'agriculture de Corrèze, a organisé à Saint-Mexant, le 28 avril, un Mécaélevage consacré aux stocks fourragers.
L'adaptation des systèmes fourragers
Nicolas Coudert, éleveur installé à Bourdelas sur la commune de Séreilhac nouvellement élu président de la CDAAS, évoque les grands chantiers qui attendent son équipe.
Une équipe pour relever les enjeux

Les dossiers