Une journée aux champs

Discuter autour de cas concrets afin d'apprivoiser de nouvelles techniques culturales - dont le semis direct - est l'un des challenges que veut relever la FDCuma le 22 septembre au lycée agricole de Saint-Yrieix.
La FDCuma de Haute-Vienne propose une journée d'échanges autour d'essais mis en place selon des préceptes économes en travail du sol le 22 septembre au lycée agricole de Saint-Yrieix.

"Produire sans nuire, une remise en question pour notre avenir" : c'est le thème autour duquel se déroulera la journée d'échanges organisée par la FDCuma de Haute-Vienne le 22 septembre, de 10 h à 16 h 30, au lycée agricole de Saint-Yrieix-la-Perche.

La mise en place de ce rendez-vous inhabituel suit son cours. À une semaine de l'événement, Stéphane Renou, le président de la fédération, est confiant. "Le lycée agricole a bien joué le jeu. Tous les intervenants sont mobilisés", note-t-il. Il espère que les agriculteurs pourront se libérer, puisque les chantiers d'ensilage de maïs ont été faits très tôt cette année, et que la météo sera de la partie.

"Ce type de réunion de travail est une première pour nous. Elle a nécessité un travail de longue haleine puisqu'il s'est étalé sur un an. Des essais grandeur nature ont été mis en place sur des parcelles du lycée agricole. Jeudi, ce sera une journée axée sur du concret. Les échanges se feront autour de situations réelles, comme lors d'essais bout de champ", poursuit-il. "C'est une journée qui s'adresse à tout le monde. On regardera le travail fait, les résultats, sans parti pris par rapport à telle ou telle marque de matériel", remarque Stéphane Renou. Le but : montrer les effets des différentes pratiques vouées à limiter le travail du sol et susciter le débat in situ. Cette journée s'inscrit dans une dynamique mise en place par la fédération qui a proposé ces dernières années deux journées de formation théorique autour de l'agriculture de conservation des sols.

Deux conférences et quatre ateliers rythmeront la journée. Le midi, il sera possible de déjeuner sur place.

Deux conférences

Conférence 1 : à 10 h 30, 13 h 30 et 15 h, salle de conférences 1. Elle est animée par Franck Baechler, agriculteur en Sologne et spécialiste de l'agriculture de conservation des sols. Il mettra l'accent sur le lien entre le sol, les cultures et l'élevage. (Retrouvez son témoignage dans Union et Territoires du 29/07/2022 - page 5).

Conférence 2 : à 10 h 30, 13 h 30 et 15 h, salle de conférences 2. Elle est animée par Gautier Aubry, conseiller en agronomie à La vache heureuse et spécialisé dans l'accompagnement des exploitations dans leur changement de pratiques. Il reviendra sur le stockage du carbone dans le sol, l'impact des pratiques sur ce stockage. Il abordera la valorisation du carbone stocké à une époque où les agriculteurs doivent mettre en avant la vertuosité de leurs pratiques.

Quatre ateliers

Les ateliers seront animés au champ de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h. Chacun d'entre eux se déroulera sur une parcelle ou sur la ferme (machinisme). (Marc Bassery, responsable de l'exploitation du lycée, explique la préparation des essais dans U&T du 29/07/2022 - page 5).

Atelier 1 : Aubin Lafon, ingénieur conseil et développement, présentera les résultats relatifs à l'implantation de couverts fourragers d'été selon différents itinéraires techniques (techniques culturales simplifiées (TCS), semis direct...). (Retrouvez la présentation d'Aubin Lafon dans U&T du 05/08/2022 - page 5).

Atelier 2 : Jérôme Gauchon, responsable Agronomie fourragères, Intercultures et Agroécologie à Océalia, abordera l'implantation de couverts prairiaux selon différentes modalités (TCS, semis direct, prairies sous couvert) et présentera les résultats des essais conduits sur la parcelle.

Atelier 3 : Sébastien Doursenaud, conseiller spécialisé Sol à la Chambre d'agriculture de Haute-Vienne, commentera une fosse pédologique préparée pour l'occasion. Il donnera des informations afin d'analyser les différentes strates du sol et de comprendre ce qui le rend vivant et fertile. Ces observations sont importantes car elles constituent des aides à la décision notamment en ce qui concerne le travail du sol.

Atelier 4 : ce dernier atelier sera animé par des étudiants en BTS Agroéquipement au lycée de Saint-Yrieix. Ils présenteront différents semoirs de TCS ou de semis direct. Les matériels présentés seront mis à disposition par des Cuma, des agriculteurs ainsi que l'exploitation du lycée agricole. Des retours d'expériences seront également partagés lors de ces présentations afin de mieux appréhender les points positifs ou les inconvénients des différents outils. À noter que le semoir de semis direct du Gaec Debord évoqué dans U&T du 9/09/2022 sera présent.

Les agriculteurs qui s'interrogent sur les modes de mise en place de pratiques moins gourmandes en heures de travail et générant moins de travail du sol sont invités à participer à cette journée qui promet à la fois d'être riche d'informations et d'échanges.

Dans la même thématique

Aubin Lafon, ingénieur agronome et conseiller indépendant, sera à Saint-Yrieix-la-Perche le 22 septembre pour parler gestion des sols et agriculture de conservation.
Faire partager des expériences
Les 12 et 13 janvier, les ventes de taureaux Espoirs et RJ ont su intéresser les éleveurs aussi bien dans le ring que via internet avec, à la clef, des bilans plutôt positifs. 
Rafiot met le feu aux enchères

Les dossiers