Quand la lecture est un déclic

Joséphine Delègue aime recevoir ses clients au sein de sa boutique Le Bibliovore et leur donner la possibilité de lire facilement.
Il y a tout juste un an, Joséphine Delègue a saisi l'occasion et a ouvert une boutique de livres d'occasion à Limoges. Une reconversion motivée par sa passion pour la lecture.

"Un jour, j'ai vu un message sur Facebook qui disait : Et si c'était vous le futur Bibliovore de Limoges ? J'ai contacté cette petite franchise et c'est parti comme ça", indique d'emblée Joséphine Delègue, gérante de cette librairie de livres d'occasion au 8, rue Fourie à Limoges.

Cette décision s'est prise vite, motivée par le plaisir de lire. "J'ai toujours beaucoup lu mais je n'ai pas suivi de formation dans ce domaine, explique Joséphine. J'ai un BTS dans l'hôtellerie, puis en gestion de patrimoine. J'ai travaillé dans différentes entreprises, notamment à La Poste mais jamais dans le livre. Du coup, j'ai sauté sur l'occasion car si se lancer seule est difficile, avec la franchise, c'était du clé en main", poursuit-elle.

Des livres de seconde main et prix malins

Après avoir trouvé le local par l'intermédiaire d'une agence, elle a reçu ses premiers livres. C'était il y a presque un an, fin août. Depuis, "je tourne en achat/revente avec mes clients. Ça tourne, il y a une bonne fréquentation. Il y a déjà des habitués et parfois des nouveaux qui apprennent l'existence de la boutique sur les réseaux sociaux ou bien par le bouche-à-oreille", ajoute Joséphine.

Il faut dire que le concept est attractif puisque les livres proposés sont des ouvrages de seconde main, à des prix très intéressants. "À Limoges, il n'existait plus de boutique de livres d'occasion assez récents, seulement des bouquinistes. J'ai choisi de les ranger par thèmes, pour que mes clients s'y retrouvent assez facilement. Mais il n'y a pas de base de données, je ne sais pas exactement ce que j'ai ; il faut vraiment fouiller", note-t-elle. Ce qu'elle sait, c'est que le choix est important : les livres vont de la littérature d'été à des ouvrages plus pointus en passant par des récits historiques, quelques beaux livres, d'autres en version originale - en anglais mais pas seulement -, il y a des livres pour enfants et même quelques mangas.

Le principe de l'achat/revente permet au stock de se renouveler sans cesse et "au bout de presque un an, il n'y a vraiment rien à jeter !", déclare Joséphine. Plus tard, elle espère combiner d'autres activités avec la vente de livres. "Pour le moment, j'expose quelques tableaux d'un ami. J'envisage de présenter des objets créés par des artisans locaux, en rapport avec le monde du livre, peut-être aussi des activités lecture autour de cafés rencontres par exemple", délivre Joséphine. Pour le moment, une chose est sûre : elle va proposer un jeu concours sur Facebook pour fêter les un an de sa boutique. Rendez-vous à la rentrée après des vacances bien méritées !

Dans la même thématique

Sibbir Mia et Doriane Le Corneur, du lycée Le Mas Jambost à Limoges, ont obtenu une médaille d'or au concours des meilleurs apprentis Nouvelle-Aquitaine. Ils livrent leurs impressions.
Une belle carte de visite
La promotion du métier d'agriculteur ou la formation professionnelle sont indispensables au développement agricole. À condition de pouvoir être remplacé sur sa ferme.
Le remplacement, solution du quotidien

Les dossiers