Un été si compliqué à gérer

Régis Desbordes, vice-président du GLBV et éleveur à Meilhac, dresse le bilan de l'été.
Régis Desbordes, vice-président du GLBV et éleveur à Meilhac, dresse le bilan de l'été.
L'affouragement a commencé dès le 15 août pour de nombreuses exploitations de Haute-Vienne.
L'automne débute ce vendredi. Le bon moment pour dresser un bilan de cet été marqué par la sécheresse et les canicules avec Régis Desbordes, vice-président du GLBV-LEC.

Vous êtes vice-président du GLBV-Lec et éleveur à Meilhac. Avec ces deux regards, avec plus de hauteur d'un côté et au plus près d'une exploitation de l'autre, quel bilan dressez-vous de cet été sur le plan agricole ?

Régis Desbordes : La situation due à la sécheresse et aux différents épisodes de canicule est très hétérogène en Haute-Vienne. Certains départements, comme la Creuse toute proche, ne se retrouvent pas dans la même situation. Chez nous, c'est très sec. Du coup, on affourage en foin depuis le 15 août. L'exemple de notre exploitation vaut pour beaucoup d'autres. Nous faisons habituellement une partie de culture, des céréales à pa...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

Comment redonner ses lettres de noblesse à un cordonnier ? En prenant ce qui fait la tradition de ce métier tout en le modernisant : Julien Jourdanne fabrique des baskets personnalisables.
Des baskets à personnaliser
Stéphane Prévost, éleveur à Saint-Brice-sur-Vienne, avait besoin d'un bâtiment de stockage. Pour la partie photovoltaïque, il a choisi Agirenergy qui s'implante en Haute-Vienne.
Repenser l'exploitation

Les dossiers