Entr'AIDS rayonne sur le Limousin

Claire LAg
La vice-présidente du Conseil régional, Catherine La Dune, a rencontré les salariés de l'association limousine Entr'AIDS, le jeudi 27 octobre à Limoges.

Comme les mousquetaires, ils sont quatre, quatre depuis des années à œuvrer aux quatre coins du Limousin à la promotion de la santé sexuelle. Ces quatre-là, dont une est actuellement en congé maternité, sont les salariés de l'association Entr'AIDS. Jeudi 27 octobre, ils ont reçu la vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Catherine La Dune, et la cheffe de projet prévention santé Nouvelle-Aquitaine, Claire Lagarde, dans leurs locaux, rue Jules-Bobillot à Limoges.

Dans le cadre de l'appel à projet Prevan'NA, dédié aux actions de prévention en santé, l'association Entr'AIDS bénéficie cette année d'un soutien financier de 7 411 euros. C'est dans ce cadre que Catherine La Dune, vice-présidente en charge du handicap, de l'égalité et de la lutte contre les discriminations, a souhaité rencontrer les salariés de l'association.

Si l'objet général de l'association est la promotion de la santé sexuelle, Entr'AIDS remplit cinq missions. « Nous faisons de l'accompagnement individuel et collectif, des interventions auprès des publics jeunes, des plus petits par rapport aux émotions par exemple, aux lycéens, la promotion de la santé sexuelle auprès des publics LGBT, cette même promotion auprès des populations dites vulnérables, comme les personnes handicapées ou âgées, enfin mener des actions grand public », détaille Stéphanie Besse, directrice de l'association.

Pour bien comprendre le travail mené par l'association, l'exemple de l'accueil d'étrangers ayant fui leur pays par rapport à leur orientation sexuelle est un bon exemple. « J'ai accompagné une famille albanaise qui a mis quatre ans à obtenir le statut de réfugiés, relate Yoann Nicolas. Lui, homosexuel, était obligé de fuir l'Albanie où sa famille était en danger de mort. Il est venu avec sa femme et leurs enfants. La santé sexuelle est leur porte d'entrée chez nous. Mais nous les accompagnons pour favoriser les rencontres avec tous les services dont ils auront besoin. C'est très chronophage et nous ne savons pas à quel moment ça se termine. »

Entr'AIDS étend ses activités sur les trois départements limousins. « Nous sommes parfois sollicités pour intervenir ailleurs en Nouvelle-Aquitaine mais nous nous efforçons de privilégier les associations locales lorsqu'il y en a », révèle Stéphanie Besse.

Pour mener ses actions, l'association dispose d'un budget de fonctionnement de 170 000 euros. Les financements proviennent des subventions des divers partenaires de l'association. La plus grosse part est évidemment représentée par l'ARS (Agence régionale de santé) avec laquelle l'association travaille en étroite collaboration. Le deuxième financeur important est la Région Nouvelle-Aquitaine, au-delà de l'appel à projet spécifique de cette année. En tout, une dizaine d'organismes ou structures octroient une subvention à Entr'AIDS. « Nous sommes de ce fait toujours dans l'incertitude quant à nos financements futurs », s'inquiète Stéphanie Besse.

Dans la même thématique

Lors de sa visite en Haute-Vienne, le président de la République a fait commandeur de l'Ordre national du mérite Robert Hébras, dernier survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane.
Une dette et un chemin
À Saint-Léonard-de-Noblat, le président de la République a visité la Maison France Services puis le tiers lieu L'Escalier pour présenter sa politique de services publics.
Déconcentrer la fonction publique

Les dossiers