Vers un accompagnement "plus plus"

cerfrance
Guillaume Lusseau a rejoint l'équipe du Cer France centre Limousin à l'automne. Il en a pris la direction en remplacement de Philippe Bouillaud qui est parti à la retraite. 

Vous avez pris la direction du Cer France centre Limousin le 1er octobre dernier. Avant cela, quelle était votre spécialité ?

Guillaume Lusseau : Mon parcours s'inscrit plutôt dans le monde de la communication, mais surtout dans la capacité d'accompagner les entrepreneurs dans le développement de leur entreprise. Avant d'arriver à Limoges, je dirigeais une entreprise du digital à Boulogne et à Angoulême, une entreprise qui propose des services de communication aux petites et moyennes entreprises (PME). Jusque-là, j'encadrais et j'animais les équipes, aujourd'hui, cela se double du conseil en gestion.

 

Qu'est-ce qui vous a séduit dans cette entreprise et quels sont vos objectifs ?

G. L. : Tout d'abord les valeurs portées par Cer France qui est une entreprise associative, ainsi que la notion de proximité et le lien avec le développement du territoire. Ensuite, le fait de travailler pour d'autres entreprises et de les accompagner, ce qui rejoint un peu mon cœur de métier. Enfin, la rencontre avec des personnes, les administrateurs, les membres des équipes et les clients.

Les valeurs de Cer France me parlent, que ce soit le fait d'aider au développement du territoire ou d'accompagner, d'animer des équipes. Je pense que le Cer France, dont la mission première est la comptabilité, est un partenaire intéressant pour les entreprises car il existe encore des marges de progrès. On peut les accompagner sur la digitalisation de leurs activités, lors d'une prise de décision qu'elle soit juridique, fiscale, sociale.. On peut les accompagner parce qu'on les connaît, on est un acteur de confiance et on se considère comme partenaire.

En plus, aujourd'hui, on met à profit des choses apprises avec des agriculteurs auprès d'autres clients. Car on souhaite aller encore plus vers tous les acteurs du territoire, notamment les PME. C'est dans cet esprit qu'une agence a été créée au cœur de Limoges, une autre à Saint-Junien et une autre à Guéret, en plus de celle qui y existait déjà. En prime on développe les services sur la partie employeur, c'est-à-dire la gestion administrative et sociale. On considère que dans une PME, le patron est souvent seul. Il est spécialiste dans sa partie mais pas forcément en gestion. Le Cer France doit l'accompagner sur ce point pour qu'il se consacre pleinement à son métier premier.

Connaissiez-vous la Haute-Vienne avant l'an dernier ?

G. L. : Je suis originaire de l'Anjou, à côté d'Angers. J'ai longtemps travaillé sur Paris avant de m'installer vers Angoulême puis là à Limoges. J'adore le monde rural, j'en viens. Je trouve ça apaisant. On reprend contact avec le réel.

Dans la même thématique

La Mission locale rurale de Haute-Vienne a signé ses premiers Contrats d'engagement Jeune qui ont été présentés à la sous-préfète Pascale Rodrigo.
Engager les jeunes vers leur avenir
Vendredi 10 décembre avait lieu la réunion du secteur Nord de la coopérative GLBV-LEC. L'un des sujets forts portait sur l'application de la loi EGAlim 2.
Pas à pas vers EGAlim 2

Les dossiers