Agriculture

Solutions pour réduire ses charges

Nouvelle Aquitaine
Le coût alimentaire d’un petit agneau sera toujours plus élevé que celui d’un gros.
Réduire le coût de l'alimentation en élevage ovin implique une politique globale sur son exploitation. Outre le choix des rations, des pratiques d'élevage appropriées sont nécessaires.

En élevage ovin, le coût de l'alimentation représente 43 % des charges de l'atelier. Que ce soit par manque de fourrage les années de sécheresse ou lié à la hausse des prix des concentrés comme actuellement, les éleveurs sont toujours en quête de solutions pour diminuer les factures. Lors d'une conférence au Sommet de l'élevage, Laurence Sagot du Ciirpo a rappelé les différents leviers existants.

L'un d'eux consiste à agir sur la productivité des brebis, sans perdre de vue de produire des agneaux bien conformés dans les périodes...

S'abonner
Prolongez votre lecture !

Dans la même thématique

Les Rencontres du Ciirpo se sont déroulées le 24 septembre, à la ferme du Mourier, à Saint-Priest-Ligoure. Parmi les thèmes abordés : les boiteries et leurs conséquences.
Haute-Vienne
Quand l'ovin boite, l'éleveur paye
C'est à travers des partenariats que la CIAEL compte trouver des solutions pour améliorer sa situation financière, tout en continuant d'attirer des éleveurs.
Haute-Vienne
Coopérative cherche partenaire

Les dossiers